Skip to the main content

La quarantaine magique de Noël 1951

Christine Schlechta était une jeune immigrante allemande de 10 ans lorsque s’est déroulé ce qu’elle appelle la quarantaine magique de Noël.

Christine se souvient que : « C’était la veille de Noël 1951 lorsque nous sommes arrivés au Quai 21 d’Halifax. « Nous avons été conduits dans une grande salle de rassemblement bordée de bancs où nous avons dû attendre que l’on nous appelle par nos noms. Nous avons ensuite été traités et nos documents ont été estampés avec la désignation d’immigrant reçu.

Une quarantaine contre la varicelle qui a conduit une famille jusqu’au Canada

Le Canada aurait perdu Margarita Bruehler (née Sosnowsky) au profit du Paraguay si son frère n’avait pas attrapé la varicelle.

Les premiers souvenirs d’enfance de Margarita sont dominés par sa famille fuyant la Russie en 1943, et leur vie sur le champ de bataille qu’était l’Europe sous l’occupation allemande.

Pas d’œufs ou de beurre? La pâtisserie par temps difficiles n’a rien de nouveau.

Une femme portant un tablier fait un salut, la cuillère à la main.

Crédit : Recettes économiques pour les « soldats domestiques » du Canada Toronto : Canada Starch Company Ltée 1943. De l’exposition interactive du Site historique national de la Maison Laurier, « Cuisine de la Deuxième Guerre mondiale ».

Pages