Skip to the main content

Avoir ses sept ans en quarantaine

Un enfant de six ans a tiré le meilleur parti des longues semaines de quarantaine qu’il a passées dans les quartiers d’hébergement et de détention du Quai 21. Gerard Van Kessel est arrivé au Canada avec sa famille en 1951.

Une mère et sa fille se remémorent les jours effrayants en quarantaine

Bien qu’on les ait volés à bord du bateau les conduisant vers le Canada et qu’ils aient été mis en quarantaine à leur arrivée au Quai 21, la famille Haddad a tout de même eu l’impression d’avoir été bénie.

Cette famille de réfugiés palestiniens chrétiens avait déjà fui au Liban, puis en Syrie, puis à nouveau au Liban.

Bien que Laima Haddad espérait encore rentrer un jour chez elle, sa famille a décidé de venir au Canada en juin 1955.

Une quarantaine colorée et un garçon qui s’amuse

Keith Alan Freeman, un enfant évacué britannique, a su tirer le meilleur parti de son expérience de quarantaine en temps de guerre.

Son histoire commence avec des mots qui, je l’espère, résonneront chez les enfants d’aujourd’hui lorsqu’ils seront plus vieux et qu’ils repenseront aux jours difficiles que nous vivons en ce moment :

Pages