Skip to the main content

Les immigrants : L’histoire d’une photographie

Un groupe d’hommes, de femmes et quelques enfants réunis sur le pont d’un bateau.

Parmi les images pérennes de l’immigration vers l’Amérique du Nord, on compte certainement les photographies des immigrants nouvellement arrivés, au quai, tout juste après l’arrivée.

Une quarantaine de fièvre scarlatine et les aventures d’une petite fille pleine d’entrain

Christina McKay Liness Murchison, une immigrante écossaise, n’a pas laissé une petite fièvre scarlatine lui ruiner le moral. À cause de sa maladie, leur résidence familiale a été mise en quarantaine dans les premiers jours qui ont suivi leur arrivée, en 1930, à bord du Duchess of Richmond.

La cloison de quarantaine des uns est le fort des autres

Au mois de décembre 1928, Vita Seidler a émigré de la Russie avec sa mère et ses frères et sœurs. Ils venaient rejoindre le père de la famille qui habitait à Montréal. Peu de temps après, la jeune Vita a attrapé la rougeole.

« ... Mon père est venu à notre rencontre à Montréal... Ah, quelle excitation! Je suis débarquée et nous sommes allés chez un autre cousin, chez qui nous sommes restés, explique Vita. Ils avaient un lit à deux places. Il y avait mon cousin et sa femme, mon petit frère et moi, et mon frère Lou. Nous partagions le même lit.

Pages