Skip to the main content

Chairuth (Chai) Bouphaphanh
Le point de vue d’un enfant et les nouveaux aliments

Longueur 0:02:02

Transcription :

(Traduit d'anglais)
CB : Ah oui, mes parents ont dit : Voici notre nouvelle maison! » Mais ils ne savent encore rien et moi non plus, car nous plongeons dans l’inconnu. Comme si en disant « Voici notre nouvelle maison » tout était réglé. Nous n’en savons rien. Qui sera là pour nous accueillir, nous ne savons pas. Et si personne n’y est? (rire) Ah oui.

IN: Mais comment vous sentiez-vous? C’était votre première fois sur un avion, après tout.

CB: Oui.

IN: Qu’avez-vous pensé? Qu’avez-vous ressenti?

CB: Oh, c’était formidable. Wow, je vole! Je crois que quand vous vivez cette expérience étant enfant, elle est bien différente de celle des parents. Les parents sont plus, enfin les adultes ressentent les émotions différemment des enfants. Pour nous, ce sont toujours des vacances. Et tout va de mieux en mieux (rire), quoi; nous sommes en avion, nous partons vers l’inconnu, c’est génial! Et bien sûr, nous ne savions pas à quoi nous attendre. Je pense que c’est la raison pour laquelle quand nous nous sommes posés pour la première fois à Edmonton, la nuit, c’était formidable. Malgré le froid, je trouvais fascinant que c’était maintenant notre nouvelle demeure. Toutes ces choses que nous ne connaissions pas. Nous avons passé deux jours à Edmonton avant de nous envoler vers Saskatoon.

IN: Bien sûr. Mais revenons un peu à ce vol. Je me demande si vous vous souvenez des types d’aliments servis à bord de l’appareil? Ou—

CB: La première fois, j’ai mangé une petite boîte de Cheerios, de Corn Flakes ou quelque chose comme ça. J’ai trouvé ça bien. C’était comme des bonbons. Vous savez, je n’en avais jamais mangé; dans notre pays, nous mangions du riz et de la baguette à la française, alors c’était la première fois que je mangeais une pomme. C’était amusant; j’aimais tout et c’est une des raisons pour lesquelles tous trois garçons, nous nous sommes adaptés instantanément au Canada. La première fois que j’ai mangé du fromage, je croyais que c’était du dessert. Vous savez ce fromage jaune. Nous avons acquis ce goût instantanément et avons savouré la vie au Canada dès le jour de notre arrivée.

Biographie :
Chairuth (Chai) Bouphaphanh est né à Vientiane, au Laos, en 1967. Chai et sa famille faisaient partie des milliers de personnes qui ont fui le Laos après que ce pays ne soit tombé sous le contrôle des communistes en 1975. Chai, ses parents et ses frères ont fui à Nong Khai, en Thaïlande, en 1978, où ils ont vécu dans un camp de réfugiés pendant deux ans. En 1980, la famille a été parrainée par le Comité central mennonite afin d’immigrer à Drake, en Saskatchewan.

Les membres de l’Église mennonite de Drake ont appuyé Chai et sa famille lors de leur établissement dans cette communauté. Avec l’aide de membres de cette église, les Bouphaphanh ont trouvé un logis, du travail et ont appris l’anglais. Chai dit que le soutien de l’église et le fait d’avoir grandi dans une petite ville ont permis à sa famille de s’adapter rapidement à la vie au Canada.

Chai vit présentement à Regina, en Saskatchewan où il travaille comme photographe de produit chez Drake Meats. Il est aussi un photographe pigiste très actif. Une des photos de Chai a été choisie par National Geographic pour leur collection de photos.

Retournez à la galerie principale >