Skip to the main content

Qu’est-ce que la PAIX pour vous ?

Un grand tableau avec une collection de morceaux de papier colorés.

Paix – L’exposition est l’exposition estivale 2014 du Musée, qui nous est offerte par le Musée canadien de la guerre. C’est un brillant succès, ayant attiré au-delà de 6 000 visiteurs en seulement six semaines. L’un des éléments de ce succès sont les activités appelant la participation des visiteurs. La mosaïque de tuiles où les visiteurs sont invités à exposer leur propre notion de la paix sur un morceau de papier coloré a été particulièrement populaire. Les interprètes les recueillent et les utilisent pour former une mosaïque sur un mur de l’exposition. Plus de 600 personnes y ont contribué jusqu’à présent, et leur nombre s’accroît chaque jour. Nos collègues du Musée de la guerre savaient vraiment ce qu’ils faisaient quand ils ont conçu cette activité. Elle séduit tout le monde, des personnes âgées aux jeunes enfants et leur donne l’occasion de contribuer de manière significative. Certaines des tuiles pourront vous faire rire, d’autres vous donneront des pincements au cœur.

J’ai demandé récemment à nos interprètes de choisir leurs tuiles favorites et de me dire pourquoi ils les aimaient tellement.

Voici leurs commentaires :

Scott

Un morceau de papier jaune avec des dessins d’arbres.

J’ai choisi la tuile des pins au coucher de soleil. Je m’imagine moi-même dans la nature goûtant la paix et la tranquillité des grands espaces canadiens. Je crois que les grands espaces sauvages du Canada peuvent représenter la paix et la sécurité dont nous jouissons ici au Canada. Nous pouvons les explorer en toute quiétude, sans craindre la menace d’aucune violence.

Emily

Un morceau de papier bleu avec les mots Pas de capitalisme.

La tuile « Pas de capitalisme, juste un audacieux voyage » (« No Capitalism, Only Boldly Going ») accompagnant un dessin du vaisseau Enterprise de Star Trek a retenu mon attention car je n’aurais jamais fait une telle association, pourtant pleine de sens. L’un des grands thèmes de l’exposition est l’exploration de l’univers dans l’espoir de se faire de nouveaux amis de personnes ayant une culture très différente de la sienne. Ce qui diffère, bien sûr, du système capitaliste où les échanges sont basés sur le profit et le commerce plutôt que l’amitié. Je pense donc qu’ici l’artiste tente de montrer que pour lui la paix c’est d’explorer le monde pour créer des liens amicaux avec tous ceux que l’on rencontre. C’est un trait que je partage en tentant de me faire des amis partout où je vais. Le titre m’a également attirée parce qu’il m’a rappelé le temps que j’ai passé à regarder Star Trek avec mon père dans mon enfance. Même si je ne me rappelle pas de tout car j’étais bien jeune quand j’ai vu cela, c’était une partie importante de ma vie et j’ai toujours un faible pour elle. Je pense que cela joue indéniablement un rôle dans le fait que j’essaie de traiter toute nouvelle personne rencontrée comme un ami possible.

Carter

Un dessin de deux personnages qui tiennent un panneau de bienvenue.

J’ai d’abord remarqué ce titre parce qu’il illustre un geste de bienvenue à l’endroit d’un nouveau-venu, ce qui était et est toujours l’esprit du Quai 21. Je crois que c’est important d’accepter et de tenter de comprendre les autres. C’est quelque chose que nous pouvons tous faire pour rendre notre monde plus pacifique.

Katharine

Un dessin du soleil et un lapin assis dans l’herbe avec des fleurs.

Cette carte, pour moi, saisit vraiment ce que signifie la paix. Toute créature ou personne peut avoir la chance de paître, se reposer et goûter la nature. La paix, pour moi, cela veut dire la possibilité pour tout être vivant, même ce lapin, n’importe quel animal ou personne, de jouir de la vie et de se sentir en paix sans crainte, stress ou jugement. Être dehors au soleil comme ce lapin en profitant de la nature et de sa quiétude, c’est ce que veut dire la paix pour moi.

Meghan

Un dessin de grands arbres et l’arbre entre eux.

Ce titre m’a immédiatement accroché l’œil à cause de la simplicité du message, « SOYEZ LA PAIX ».Cela m’a immédiatement rappelé le message de Ghandi : « Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde ». Je crois que si nous pouvons être l’exemple de la paix que nous voulons voir advenir dans le monde, la paix adviendra. Comme éducatrice, je dis toujours à mes élèves que le changement peut commencer comme une petite chose, par une seule personne, et de ne jamais penser qu’ils ne peuvent pas changer le monde. Prenez l’exemple de Lotta Hitcshmanova (dont l’uniforme de USC (Unitarian Service Committee) Canada fait partie de l’exposition), et de ce qu’elle est parvenue à accomplir, du nombre de personnes qu’elle a aidées après la Seconde guerre mondiale grâce son travail incessant, à son dévouement et à sa persévérance. J’ai aussi été séduite par les palmiers dessinés sur cette tuile. Comme nous n’avons pas de palmiers au Canada, je les associe souvent à des vacances tranquilles et reposantes durant lesquelles on peut prendre une pause et rajeunir loin des soucis du quotidien.

Susie

Un morceau de papier jaune avec des personnages qui se serrent la main, peut-être dessinés par un enfant.

À quoi ressemble la paix pour ce visiteur ? Elle ressemble à un sourire et une poignée de main.

Paix – L’exposition est partagée en trois thèmes correspondant à trois approches de la paix : négociation, organisation et intervention. J’aime bien que l’idée de la paix pour ce jeune visiteur soit liée au premier des trois thèmes. Cela semble être un exemple de négociation amicale, équilibrée et égalitaire. Qui sait, cette tuile est peut-être l’œuvre d’un futur diplomate  ?

Angelique

Un morceau de papier jaune foncé avec de l’écriture à l’encre dessus.

J’aime cette tuile parce qu’elle signifie beaucoup pour moi. J’ai grandi au Burundi où la paix semble impossible ou inexistante. Notre société se compose de tribus où les gens se pensent différents et croient que nous devrions faire les choses différemment. Cependant, tous les Burundiens sont les mêmes. Nous ne parlons qu’une langue maternelle et partageons la même culture.

Comme les gens avaient des idées différentes sur la paix, mon pays s’est enlisé dans le conflit des divisions au sein de notre peuple. Certains pensent que pour connaître la paix, nous devons être divisés et différents, mais d’autres croient que nous ne devrions pas changer.

Bien des gens croient que les changements sont mauvais et qu’ils peuvent détruire les différences entre les peuples. La clé du succès, c’est de comprendre cela car une fois que vous comprenez les opinions ou les idées de quelqu’un, vous serez heureux de vous asseoir avec lui pour en discuter.

C’est pourquoi la paix est difficile à atteindre dans mon pays natal. C’est parce que la plupart des gens n’acceptent pas la différence. C’est pourquoi cette tuile était la plus significative pour moi.

Anne-Marie

Un morceau de papier bleu foncé avec un dessin d’un banc brun.

J’aime les bancs, parce qu’ils sont des lieux d’une nature exceptionnelle. Les bancs, des espaces publics partagés, invitent à l’interaction entre des étrangers qui autrement ne se rencontreraient sans doute pas. J’ai eu quelques rencontres très agréables sur des bancs avec des étrangers et des conversations très intéressantes de cette façon. On se contente parfois de conversations superficielles sur le temps qu’il fait, mais parfois on commence rapidement à échanger ensemble des propos plus importants sur notre vie. Je crois que ces échanges plus profonds sont des matériaux pour construire la paix, car ils vous amènent à connaître un peu mieux des gens que vous ne rencontreriez pas habituellement. La paix, c’est en bonne partie de s’entendre avec les gens.

J’aime aussi cette tuile parce qu’elle me rappelle m’être assise sur un banc dans le parc de Point Pleasant. Ce parc est un lieu très apaisant pour moi car j’y ai passé beaucoup de temps avec mes amis quand j’étais enfant. Je trouve aussi que de lire sur un banc de parc est une chose très apaisante, et rester là juste assise à regarder la mer m’aide à réfléchir. De façon plus générale, avoir des bancs publics à l’extérieur traduit un certain niveau de paix : pour qu’un banc de parc soit utile ou utilisé, l’endroit doit être exempt de bombardements ou de conflit armé. Les bancs représentent aussi pour moi une certaine liberté de mouvement, puisqu’ils peuvent être utilisés par toutes sortes de gens et qu’ils sont disséminés partout dans la ville. Le fond bleu foncé de cette tuile me fait penser à être assise sur un banc le soir. J’aime sortir dans la ville le soir car on y perçoit une toute autre impression de la ville, avec moins de circulation et de gens. Cependant, quant à moi, il me faut un lieu non criminalisé exempt d’agressions et de violence sexuelle, pour jouir d’un banc public paisible le soir.

Amy

Un morceau de papier rose avec le dessin d’un poisson bleu.

Cette tuile sur la paix en plus d’être charmante, porte un grand message de paix. En dépit de leur apparence intimidante, les narvals sont reconnus comme des animaux plutôt pacifiques. Leurs éperons sont des prolongements de leurs dents pouvant atteindre de 1,5 à 3 mètres devant leur tête, mais les scientifiques n’en connaissent pas l’usage exact. Les nerfs qui y sont connectés suggèrent que ce n’est pas utilisé comme une arme mais qu’ils servent peut-être à fournir des informations sur leur environnement, comme le degré de température et la pression. Je crois que cela se relie très bien à la paix, car cela démontre que les choses ne sont pas toujours ce qu’elles semblent; un éperon menaçant cache en fait des secrets délicats et complexes. Cela démontre que nous devrions éviter d’agir selon nos préjugés et nous informer avant de juger. Développer nos aptitudes à la compréhension et à l’empathie est un pas important vers la création de la paix.

Alors, ces tuiles vous inspirent-elles ? Les interpréteriez-vous de la même façon ? Qu’est-ce que la PAIX pour vous ? Laissez-nous vos commentaires ou venez au Musée créer votre propre tuile !