Skip to the main content

Quitter les États-Unis

Difficultés à quitter le pays - Frank Scarfino

Longueur 0:02:25

Transcription :
(Traduit d'anglais)

Parce que j'ai eu tous ces souvenirs concernant... que j'ai partagé plus tôt à propos de... « Comment as-tu pu faire ça à ta mère? Comment as-tu pu faire ça à ta famille? Comment as-tu pu faire ça aux gens qui t'aimaient? Comment as-tu pu faire ça à ton pays? Tu es un communiste. Tu es un traître. » J'avais tout ça en tête et, malgré tout, je me sentais, euh... ce n'est pas que je ne pouvais pas, vous savez. Ce n'est pas la même chose que ce que vous entendez de nos jours à propos des réfugiés syriens. Donc, je ne peux pas dire que ça me réjouissait. Je déteste l'avouer, mais j'étais content d'être ici, car je ne voulais pas être enrôlé. Mais c'était horrible. Vous savez bien... Même plus tard quand je, euh... Waterloo. Je ne suis pas devenu citoyen canadien immédiatement. C'est peut-être un signe plus clair. Um, plusieurs années... à cette époque, dans les années soixante-dix, on demandait aux commissions scolaires... je crois qu'on exerce... de la pression était exercée sur les commissions scolaires pour qu'elles embauchent des Canadiens d'abord, et j'étais encore un Américain. La commission scolaire de Waterloo était très bonne. Ils n'ont pas fait pression sur moi, mais c'était de plus en plus évident aux nouvelles que c'était quelque chose qui se rapprochait. Je suis donc devenu Canadien. Um, et je me souviens d'être allé au bureau de poste pour signer les formulaires, c'était plusieurs années plus tard... Mes mains tremblaient encore. C'était plusieurs années plus tard. Donc, je ne peux pas dire que j'étais... que j'étais un Canadien fièrement tonitruant. C'était... c'était terrible parce que les États-Unis, c'était chez moi. Je pense encore à Syracuse comme si c'était ma maison... chez moi. Je me souviens ce moment où la GRC était là pour nous...nous accueillir. C'était différent aux États-Unis. Ils étaient plus aimables, on vous accueillait et on vous souhaitait la bienvenue pour... vous savez... être devenu citoyen canadien et on vous souhaitait la bienvenue au Canada. C'était moi qui étais... qui a trouvé ça dur.

L’histoire orale 16.03.04FS avec Frank Scarfino
Musée canadien de l’immigration du Quai 21