Skip to the main content

Quitter les États-Unis

Réaction de la famille au départ - Bruce Bolin

Longueur 0:01:30

Transcription :
(Traduit d'anglais)

Je venais d'une famille où le père avait été enrôlé et avait servi cinq ans dans l'armée américaine pendant la Seconde Guerre mondiale et qui en avait vu suffisamment pour réaliser que la guerre n'était pas une bonne chose. Il était du côté gagnant et il avait survécu à la guerre sans blessure physique, mais il avait suffisamment vu d'horreurs d'un côté comme de l'autre. Et lorsqu'est venu le temps pour moi d'indiquer à mes parents que je planifiais me rendre au Canada afin d'éviter d'être enrôlé, j'ai appris que mon père, qui est un avocat, avait décidé... il m'a dit qu'il avait déjà écrit au consulat canadien de Chicago pour savoir qu'elles étaient les options pour quelqu'un dans ma situation, sans m'avoir nommé explicitement. J'étais nerveux de voir comment il allait réagir à mon plan d'éviter le service militaire, étant donné son statut de vétéran! Il s'est avéré que ce n'était pas un problème dans ma famille. Mes deux parents m'ont soutenu entièrement. Ils étaient contents de ma décision. Bien qu'ils n'aient pas essayé de m'y pousser, ils étaient contents de ma décision. Mes grands-parents, les parents de mon père qui habitaient dans les environs, ceux que je connaissais le mieux... um... À cette époque mon grand-père était déjà décédé, mais ma grand-mère... Elle avait cette mentalité que le président devait savoir ce qui valait mieux, vous savez : n'attire pas l'attention sur toi, laisse-toi enrôler, tu trouveras moyen de survivre. C'était plus ou moins sa mentalité, alors elle n'approuvait pas de mon plan... mais elle ne m'a pas renié et elle n'a pas essayé de faire entrave à mon plan, d'aucune façon.

L’histoire orale 16.03.03BB avec Bruce Bolin
Musée canadien de l’immigration du Quai 21

Cliquez chaque image pour voir la photo en grand format.