Skip to the main content

La vie au Canada

Karen et Canadien - Bwe Doh Soe

Longueur 1:45

Transcription :

(Cette vidéo n'est disponible qu'en anglais; la transcription a été traduite de l'anglais.)

Eh bien, je, en ce moment, j'ai l'impression de devenir un demi-Canadien, j'imagine, parce que je suis ici depuis assez longtemps pour avoir adopté la culture, donc. Mais, peut-être que si vous aviez posé ces questions plus tôt, il y a deux ou trois ans, ma réponse aurait été différente. Mais maintenant, c'est tellement, parce que je suis si impliqué dans le Canada—euh, les organisations canadiennes, et ce genre de choses. Alors, c'est, vous êtes comme, ouais, tout simplement, je suis parfois—la moitié karen de ma culture me manque. Ces choses me manquent. Mais, parce que, nous, à cause de ce que je fais tous les jours, c'est plus comme voir un groupe normal à tous les jours. C'est comme, vous le perdez, mais l'une des choses les plus importantes, comme je le disais, nous sommes contents de pouvoir garder—c'était l'une des choses les plus importantes—peut-être croiser les bras de ces—peut-être ne plus être capable d'utiliser― mais si nous pouvons, tant que nous pouvons conserver notre culture en l'alimentant par des projets sur le langage, et ce genre de choses. Je crois que si nous sommes—parce que tout le monde a ses propres engagements envers ce pays, parce que tout le monde a ses propres choses à faire. S'ils sont capables de se concentrer sur la moitié de leur culture, je crois que c'est tellement—je trouverais ça vraiment, vraiment incroyable, parce que la majorité, plusieurs gens d'origine karen—plusieurs d'entre eux qui vivent ici oublient complètement la culture karen. Et, vous comprenez, ce n’est même pas, ils veulent vivre comme comme les gens Canadiens, vous savez, comme ce peuple. Mais je crois que c'est bon de voir que la moitié des gens pratiquent toujours grâce à toutes ces choses, vous savez.

Histoire orale 13.11.23BDS avec Bwe Doh Soe
Musée canadien de l'immigration du Quai 21