Skip to the main content

La vie aux États-Unis : Les droits de la personne, la guerre du Vietnam, la conscription

Prise de conscience - Peter Seixas

Longueur 0:01:49

Transcription :
(Traduit d'anglais)

Alors, c'était très... Si je devais résumer mon enfance, je dirais qu'elle a été très confortable, sécuritaire, une bonne enfance où, um, j'ai eu les opportunités et les ressources nécessaires pour réussir à l'école, pour avoir de belles activités. C'était― c'était une bonne place où grandir. Aujourd'hui― Vers la fin de mes études secondaires, ce portrait idyllique avait commencé à changer. La toile historique au sens large avait commencé à changer, ainsi que notre perception des États-Unis, um, qui... Pour moi, lorsque je grandissais, c'était de toute évidence le pays de prédilection. C'était le meilleur, le plus important ettout le reste n'était que des terres étrangères. Á la fin de l'école secondaire, j'ai commencé à prendre conscience de... des... à l’intérieur du pays, de quelles... sortes de vies étaient possibles aux États-Unis. Et tout particulièrement avec le début du mouvement pour la défense des droits de la personne, euh, ce que cela représentait, et à l'échelon international, avec le, euh, l'engagement au Vietnam qui augmentait et le sentiment que les États-Unis n'étaient pas le « héros ». Ce que cela représentait pour tout... l'ensemble du système de croyances avec lequel j'avais grandi et qui avait servi à rendre ma vie confortable jusque-là.

L’histoire orale 14.02.27PS avec Peter Seixas
Musée canadien de l’immigration du Quai 21

Cliquez chaque image pour voir la photo en grand format.