Skip to the main content

La vie aux États-Unis : Les droits de la personne, la guerre du Vietnam, la conscription

La guerre du Vietnam - Len Sirois

Longueur 0:02:22

Transcription :
(Traduit d'anglais)

Je venais tout juste de terminer l'université... 1965. Je ne suis pas rentré à la maison pendant deux semaines. C'était en mai, car à cet endroit, l'école se terminait habituellement vers la fin du mois d'avril. J'ai été chez moi pendant deux semaines et j'ai reçu une lettre du gouvernement qui me disait de me rendre à Portland, dans le Maine, pour passer mon examen médical d'enrôlement. Ils doivent en quelque sorte vous donner une cote, que vous soyez A-1 ou A-2 ou 4-F. 4-F veut dire décampe, on ne veut pas de toi. Alors, je suis allé passer mon examen médical et je savais... j'avais les pieds plats, ils le sont encore, ils l'ont toujours été... Je suis né comme ça. J'avais les pieds plats et des problèmes d'ouïe. Maintenant je porte une aide auditive, mais à l'époque je n'en avais pas. J'étais chanceux. Je crois que j'étais chanceux. Je suis monté dans l'autobus. Il devait y avoir quarante gars à bord, et je crois que je suis le seul à avoir été coté 4-F. Je suppose que c'est en raison de mon ouïe. Et si vous aviez les pieds plats, vous étiez habituellement recalé, car, semble-t-il, plusieurs gars se plaignaient de problèmes au dos, vous savez, à transporter leur sacs à dos et les autres trucs. Et en fin de compte, tout cela coûtait de l'argent au gouvernement... pour soins de santé. J'avais donc ces deux problèmes qui m'aidaient. J'ai donc eu un 4-F, ce qui m'a débarrassé de tout cela. Quand on faisait des blagues, dans le coin, on m'a accusé d'être un conscrit réfractaire (rires). Et, honnêtement, je ne sais pas si j'en aurais été un. Je n'étais pas d'accord. J'étais contre la guerre du Vietnam à cent pour cent. L'histoire a montré que c'était probablement justifié. Mais vous savez, je ne sais pas vraiment si j'aurais évité l'enrôlement. Dieu merci, je n'ai pas eu à prendre cette décision. Mais je n'étais certainement pas d'accord avec... je ne voyais aucune raison d'envoyer de jeunes hommes perdre leurs vies là-bas pour...

L’histoire orale 14.05.09LS avec Len Sirois
Musée canadien de l’immigration du Quai 21