Skip to the main content

Familles 1956

Erzsebet Guti

Mon père et moi avons quitté la Hongrie en 1956, peu après la révolution. J'avais environ 6 ans à l'époque. Nous avons passé environ deux ans dans plusieurs camps de réfugiés en Yougoslavie puis, on s’est retrouvés en Italie. De là, nous avons trouvé des gens pour nous parrainer au Canada et nous sommes arrivés au port de Halifax le 18 janvier 1958, après une traversée d’une durée de deux semaines sur l'Atlantique. Notre bateau s'appelait le Vulcania et il a pris la mer à partir du port de Napoli.

Le voyage avait été très difficile sur la majeure partie de la traversée et nous étions heureux de parvenir finalement à Halifax. Il faisait très froid et nous avons dû attendre pendant un certain temps avant de débarquer du navire. Je n'avais pas de manteau d'hiver et je me souviens parfaitement combien il faisait froid. Nous avons été dirigés vers un grand bâtiment où mon père devait produire certains documents. Je me souviens des nombreux visages étrangers et de la grande confusion quant à ce qui se passerait ensuite. Alors que j'attendais, je suis tombée endormie sur un des bancs en bois qui étaient dans la zone d'attente puis, on nous a emmenés pour parler à certaines personnes d'allure officielle. Tout était étrange pour moi et je me souviens encore m’être demandé ce qui allait se passer, surtout quand je suis restée toute seule, alors que mon père s’occupait des papiers. Un homme en uniforme s’est approché de moi et m’a dit quelque chose, mais je ne le comprenais pas. Lorsqu'il a quitté, il m’a fait un sourire et un signe de la main. Ce dont je me souviens le plus est que tout sentait comme la mer et qu'une odeur de poisson flottait, mais cela venait probablement de l'océan, et qu'il faisait TRÈS froid.