Skip to the main content

L' Empress of Ireland - Le pyjama

par Dan Conlin, Conservateur

Longueur 0:01:42

Transcription :
(Traduit d'anglais)

L’une des vedettes de notre exposition, Empress of Ireland : le Titanic canadien, est le pyjama d’un survivant. Un passager de deuxième classe, un immigrant irlandais du nom de John Langley, a réussi à survivre au naufrage en se glissant par un hublot alors qu’il portait ce pyjama. Et c’est la triste réalité à propos du naufrage de l’Empress of Ireland en 1914 : le navire a coulé en 15 minutes, et si vous hésitiez, vous étiez perdu. M. Langley a sauté du lit et a réussi à s’échapper en portant ce pyjama. Et sa famille l’a gardé durant des décennies et des décennies en souvenir de sa fuite de justesse. Alors c’est... c’est un objet très évocateur. De plus, pour nous au Musée canadien de l’immigration au Quai 21, il est important parce que John Langley était un immigrant irlandais. Il était venu au Canada l’année précédente. L’Empress of Ireland l’avait amené au Canada pour établir un ranch en Colombie-Britannique. Et puis un an plus tard, il était sur le même navire pour retourner en Irlande afin de régler des affaires familiales quand la tragédie s’est produite. Il a survécu au naufrage. Il a vécu jusqu’à un âge très avancé. Il s’est battu durant la Première Guerre mondiale et il a bâti son ranch, et sa famille a chéri ce pyjama durant de nombreuses années. L’an dernier, elle en a fait don au Musée canadien de l’histoire et ils l’ont prêté à notre exposition ici au Musée canadien de l’immigration au Quai 21, où il est présenté pour la toute première fois. Alors c’est vraiment… il attire vraiment l’attention. Vous avez presque l’impression que le survivant se tient devant vous. Et je pense que ceci en fait un objet très puissant parce qu’il représente tous ceux à bord de l’Empress of Ireland, les vivants et les morts, et nous avons cette vision grandeur nature du voyage fatidique de ce jour-là en 1914.

Retour à la galerie vidéo sur l'Empress of Ireland