Skip to the main content

L' Empress of Ireland - Le pont du navire

par Dan Conlin, Conservateur

Longueur 0:01:13

Transcription :
(Traduit d'anglais)

Nous avons une vitrine spéciale à l’exposition Empress of Ireland : le Titanic canadien qui présente des objets provenant du pont du navire Empress of Ireland. Ce sont les appareils de commande qui permettent aux officiers de diriger le navire de façon sécuritaire. Ils nous sont prêtés par le Musée canadien de l’histoire, le Musée maritime du Québec et le Royal Alberta Museum. Ils sont le gouvernail du navire, le transmetteur d’ordres de la salle des machines qui contrôlait la vitesse, le télémoteur sur lequel était monté le gouvernail, le compas et puis les appareils de communication : un interphone Marconi et le tube acoustique. Tous ces instruments, des pièces classiques d’équipement nautique, permettaient aux officiers sur le pont de contrôler tout ce qui se passait sur le navire : sa vitesse et sa direction, et si possible, de le diriger de façon sécuritaire. Et ce sont ces objets que les officiers de l’Empress ont utilisés cette nuit-là pour tenter désespérément de contrôler le bateau et d’éviter la collision avec un navire charbonnier qui s’approchait d’eux dans le brouillard. Un gouvernail a été tourné, des ordres ont été envoyés à la salle des machines, tentant désespérément, mais ultimement sans succès, d’éviter la tragédie. Alors rassemblés ici, ils sont un regard fascinant sur la prise de décision et la responsabilité des officiers sur le pont cette nuit fatidique de 1914 quand l’Empress of Ireland a coulé.

Retour à la galerie vidéo sur l'Empress of Ireland