Skip to the main content

L' Empress of Ireland - La cloche du navire

par Dan Conlin, Conservateur

Longueur 0:01:17

Transcription :
(Traduit d'anglais)

Au cœur de notre exposition, Empress of Ireland : le Titanic canadien, se trouve la cloche de ce navire magnifique. La cloche se trouvait à la base du mât de misaine de l’Empress of Ireland, qui nous a été prêtée par le Musée canadien de l’histoire. Et c’est l’une des plus belles cloches de navire que j’ai vu dans ma carrière de conservateur : ce superbe filigrane sur le bronze, le lettrage courbé « Empress of Ireland ». C’est une cloche magnifique, pesant près de 600 livres. C’est aussi, malgré sa beauté, une œuvre d’art nautique en bronze très sombre et sinistre. Les cloches de navire comme celle-ci étaient utilisées pour surveiller les quarts. Elles sonnaient toutes les demi-heures. Elles étaient aussi utilisées pour signaler le brouillard, ce qui est très révélateur parce que le brouillard joue un rôle important dans l’histoire de l’Empress of Ireland. C’est le brouillard qui a mené à la collision entre l’Empress of Ireland et le navire charbonnier Storstad, causant le terrible naufrage qui a tué plus d’un millier de personnes. Alors la cloche a un certain pouvoir sinistre pour cette raison. Et nous la présentons à côté de deux écrans montrant des descriptions de témoins ayant vu des personnes luttant pour leur vie après le naufrage. Alors c’est un objet très évocateur, mais aussi un objet lugubre qui laisse songeur. Et il est au cœur de notre exposition sur l’Empress of Ireland.

Retour à la galerie vidéo sur l'Empress of Ireland