Skip to the main content

Kavitha Ramachandran
Un immigrant se sent comme un enfant

Longueur 0:02:15

Transcription :

(Traduit d'anglais)
… C’est très important de comprendre qu’en arrivant dans ce pays, vous vous voyez comme un enfant qui ne connaît rien, donc il vous faut reprendre le processus dès le départ parce que personne ne saura qui vous êtes, qui est Kavitha Ramachandran, alors votre curriculum vitae peut mentionner votre expérience et vos qualifications, mais ne prouve rien en soi. Pour moi c’était important de m’adapter, pour tous les immigrants c’est très important de s’adapter à ce pays, d’en connaître la culture, la culture du travail, l’éthique et l’attitude, et tout ce qu’il faut savoir pour obtenir un bon emploi dans le domaine qui vous intéresse.

Alors il faut faire ce que vous devez faire pour obtenir cet emploi. Rester chez soi et parler à d’autres, à mon avis, ne règle rien et ne paie pas les factures. Si je ne suis pas prête à occuper cet emploi, cet emploi de subsistance, comme dans mon cas, j’ai travaillé comme gérante, ou je me trouvais dans un bon poste qui ne m’intéressait pas, personne ne vous viendra en aide ni ne paiera vos factures alors c’est très important. Vous devez garder l’esprit ouvert à tout. Je ne peux pas dire que j’aie eu droit au tapis rouge à mon arrivée, mais j’étais prête, je m’en suis fait un tapis rouge à force de sacrifices, d’essais répétés et de persévérance jusqu’à ce que j’obtienne l’emploi que je cherchais.

Maintenant, je suis très heureuse du travail que j’effectue et puis en plus, mon professeur est assez compréhensif pour me permettre d’aller chercher un doctorat, ce qui arrivera bientôt. Je ne dirais pas que c’est un rêve, mais plutôt une passion pour moi que d’étudier au doctorat en Amérique du Nord. Alors j’e serai bientôt candidate au doctorat et je suis reconnaissante à tous et à mes professeurs également. Aux personnes qui m’ont permis d’obtenir de l’expérience et qui m’ont donné directives et conseils, à mes amis et à mes collègues de travail, à tout le monde. Sans eux, je ne crois pas que je serais ici pour vous parler de mes expériences.

Biographie :
Kavitha Ramachandran est née en 1979 à Chennai, en Inde. Après l’école secondaire, elle a obtenu un baccalauréat ès sciences, une maîtrise en nutrition et en diététique ainsi qu’une maîtrise en gestion des services alimentaires. En Inde, Kavitha a travaillé comme enseignante au secondaire et comme diététiste dans un centre de conditionnement physique national.

Kavitha avait comme objectif à long terme d’obtenir un doctorat en Amérique du Nord en raison de la qualité de l’éducation. Elle a choisi de faire une demande d’immigration au Canada parce qu’une de ses bonnes amies habitait à Toronto, en Ontario. En 2009, Kavitha a été acceptée au programme de gestion des ressources humaines du Collège George Brown de Toronto. Elle est arrivée à Toronto munie de son visa d’étudiante en janvier 2010.

À la fin de ses études à George Brown, Kavitha a éprouvé de la difficulté à trouver un emploi. Elle a donc décidé de déménager à Saskatoon, en Saskatchewan, où elle croyait avoir de meilleures possibilités d’emploi et se qualifier au statut de résidente permanente en vertu du programme provincial de nominations de la Saskatchewan. Elle a occupé trois emplois à la fois pendant cinq mois afin d’obtenir suffisamment d’expérience de travail pour se qualifier à titre de résidente permanente. Entre temps, Kavitha a établi un contact avec un professeur à Saskatoon de l’Université de la Saskatchewan qui l’a embauchée comme chercheuse.

En 2012, Kavitha est devenue résidente permanente. Au moment de l’entrevue, elle travaillait comme assistante technique à l’Université de la Saskatchewan et prévoyait débuter son programme de doctorat très prochainement.

Retournez à la galerie principale >