Skip to the main content

Jebunnessa Chapola
Trouver support dans la communauté bengali

Longueur 0:02:03

Transcription :

(Traduit d'anglais)
Je crois que quand vous rencontrez vos amis ou des gens de votre communauté, tout d’abord vous vous sentez plus à l’aise, dans le sens que vous échangez vite des renseignements sur la ville et vous recevez un certain soutien mental. C’est très important pour tous les migrants.

Sans ce genre de soutien mental, comme je me souviens tout de suite après mon arrivée à Toronto, ma fille est tombée malade et à ce moment, notre carte santé, nous n’avions pas de carte santé. Nous avions peur et ne savions pas où aller pour consulter un médecin. Et sans carte santé, consulter un médecin coûte cher. Nous étions très inquiètes, puis des amis bangladais nous ont rapidement donné des adresses où les immigrants récents peuvent se rendre et consulter un médecin gratuitement. Grâce à Google et à Internet, nous avons tout ça sous la main mais parfois, les gens se sentent impuissants quand ils ne peuvent trouver tout de suite l’information dont ils ont besoin.

C’est le genre d’aide que vous recevez toujours des gens de votre propre communauté et quoi encore? Ils vous invitent à la maison quand vous êtes nouvel arrivant et vous invitent à diner ou pour le lunch. Et assis à cette table devant ce repas, vous vous sentez la capacité de survivre dans une nouvelle société ou une nouvelle culture. Et vous avez l’impression qu’il y a quelqu’un, quelqu’un ici dans la ville qui, en cas de problème, peut tout de suite vous épauler. Même s’ils ne sont pas près de vous, ça vous donne beaucoup de pouvoir.

Biographie :
Jebunnessa Chapola est née à Faridpur, au Bangladesh. Elle a complété son baccalauréat et sa maîtrise en sociologie à l’Université de Dhaka au Bangladesh. En 2003, Jebunnessa a quitté le foyer afin de poursuivre des études supérieures en travail social en Suède. Après l’obtention de sa maîtrise, elle est revenue au Bangladesh, a travaillé en recherche et avec les Nations Unes afin d’aider les jeunes de la rue. En 2005, elle est repartie afin d’étudier les différences de développement chez les deux sexes en Norvège.

Pendant son séjour en Norvège, Jebunnessa a épousé un compagnon d’études originaire du Bangladesh. Le couple savait que leur mariage ne serait pas accepté au Bangladesh parce qu’ils appartenaient à des religions différentes. Vivre ensemble là-bas aurait été très difficile. En 2006, ils ont fait une demande d’immigration au Canada.

Pendant que leur demande était traitée, le couple a déménagé aux États-Unis afin que le mari de Jebunessa puisse poursuivre ses études. Une fois la demande d’immigration du couple acceptée en 2010, la famille a mis ses pénates dans la voiture et a déménagé du New Jersey à Toronto, en Ontario. Après quatre mois, la famille s’est relocalisée à Saskatoon, en Saskatchewan, où son mari a entrepris des études de doctorat. Présentement, Jebunessa travaille comme activiste, chanteuse, animatrice de radio et bénévole dans la collectivité. Elle siège aussi au sein du Conseil d’administration de l’organisme International Women of Saskatoon.

Retournez à la galerie principale >