Skip to the main content

Dominica Julie Aspillaga (Julie)
Apporter le chien Sugar au Canada

Longueur 0:01:20

Transcription :

(Traduit d'anglais)
Mais mon mari est resté un mois de plus après notre départ parce qu’il devait finir son travail et vendre notre voiture. Et nous nous demandions ce qui allait advenir de notre chienne Sugar. Sugar était la chienne de la famille et s’était très attachée aux enfants. Mon mari cherchait donc une famille adoptive pour Sugar et il était triste parce que Sugar attendait sur le perron le retour des enfants par l’autobus scolaire. Ça lui brisait le cœur. Il se disait « : « Comment abandonner cet animal, vous savez. Elle s’ennuie des enfants. » Nous avons donc décidé que Sugar viendrait avec nous. Mais pour garder Sugar, ma belle-mère m’a dit que le Canada avait des règles très strictes au sujet des animaux. Je me suis donc renseignée au sujet de Sugar et de la façon de la faire venir ici au Canada.

Puis j’ai réalisé que ma belle-mère n’aimait pas les animaux, parce qu’à ce moment-là nous vivions avec mon père et elle. Mon mari a alors suggéré : « Pourquoi ne pas laisser Sugar chez mon cousin à New York en attendant notre propre maison au Canada. » C’est donc de cette façon que Sugar a immigré au Canada après un mois pour finalement rejoindre notre famille. Et vous auriez dû voir la joie sur le visage des enfants lors de son arrivée à l’aéroport.

Biographie :
Dominica Julie Aspillaga (Julie) est née à Manille, aux Philippines en 1954. Julie a obtenu un diplôme en soins infirmiers du Collège St-Paul de Manille en 1976. Elle a épousé son mari Frank deux ans plus tard et le couple a eu trois enfants.

Les parents ainsi que les frère et ses sœurs de Julie ont immigré aux États-Unis à la fin des années 1960, tandis qu’elle est restée aux Philippines. Julie et Frank ont quitté les Philippines au début des années 1980 alors que Frank a décroché un emploi de musicien sur une ligne de paquebots basée à Chypre. Julie a travaillé également sur les paquebots à titre d’infirmière, mais plus tard a trouvé un emploi dans une clinique de maternité à Chypre. Les enfants de Julie ont demeuré au début chez des parents aux Philippines, puis sont venus rejoindre leurs parents à Chypre en 1986.

Julie et Frank ont commencé à songer à immigrer afin d’offrir à leurs enfants une meilleure éducation au moment où leur fille aînée terminait l’école secondaire. Après une longue attente pour une réponse des autorités d’immigration américaines, le père de Julie les a encouragés à immigrer au Canada. Ils ont immigré en janvier 1993, sept mois après avoir fait la demande. Julie et sa famille ont déménagé à Scarborough, en Ontario, où vivait son père. Après que Julie ait réussi son examen de l’Ordre des infirmières de l’Ontario, elle a été embauchée comme infirmière à temps complet dans un établissement pour retraités.

Retournez à la galerie principale >