Skip to the main content

Culture et traditions italiennes

Sport

Comme dans plusieurs pays européens, le football (soccer) est le sport le plus populaire en Italie. D’autres sports comme le rugby et le volleyball sont aussi pratiqués. Dans certaines régions de l’Italie, là où les Américains sont passés pendant la Deuxième Guerre mondiale, on trouve des amateurs fervents, mais peu nombreux de baseball.

Musique et danse

En Italie, la musique traditionnelle diffère d’une région à l’autre et est très influencée par l’histoire locale. Dans le nord de l’Italie, par exemple, la musique a de fortes influences celtes, tandis que dans le sud, elle a de légères influences grecques et arabes. La plupart des musiques traditionnelles ont une riche signification religieuse.[1]

La Sardaigne est reconnue pour son style de chant polyphonique distinct. De la même façon, le « laudenna », instrument composé de trois flûtes à anches qui date d’aussi loin que le 8e siècle a un son polyphonique et utilise la respiration circulaire.

La Sicile possède une variété de styles de musique à forte influence chrétienne. Traditionnellement, la musique sicilienne est reconnue pour ses chants choraux religieux. L’instrument traditionnel de la Sicile est la flûte.

L’opéra est une forme de musique bien connue qui est apparue en Italie, à Venise, dès le 16e siècle.

La tarentelle est une danse pratiquée dans la plupart des régions d’Italie, avec quelques différences régionales. La tarentelle est le nom donné à un groupe de danses folkloriques caractérisées par une musique et des mouvements rapides. On croit que cette danse était à l’origine une cure contre le venin d’araignée. La tarentelle peut aussi être une danse de séduction et on croit que danser la tarentelle sans partenaire porte malheur.

Jours fériés

Les jours fériés en Italie sont le Jour de l’an, le lundi de Pâques, la Fête des travailleurs (1er mai), Noël et quelques autres.

  • Épiphanie—6 janvier
  • Jour de la Libération—25 avril
  • Anniversaire de la Fondation de la République—2 juin
  • Assomption ou Ferragosto—15 août
  • Toussaint—1er novembre
  • Immaculée-Conception—8 décembre
  • Saint-Stéphane—26 décembre

Il est important de signaler que chaque ville, municipalité ou village célèbre la fête de son saint patron. Ces dates varient d’un endroit à l’autre. Par exemple, Rome célèbre Saint-Paul et Saint-Pierre le 29 juin.[2]

Cuisine

Chaque région géographique de l’Italie offre un style de cuisine différent à partir des denrées disponibles dans la région. Par exemple, les régions côtières sont souvent reconnues pour leurs plats à base de fruits de mer.

Le Centre de l’Italie préfère les huiles d’olive et le fromage. Le bœuf et le sanglier sauvage sont disponibles partout et fréquemment utilisés, en plus des viandes marinées. Les pâtes farcies, comme les Tortellini d’Emilia sont bien connues dans la région.

La cuisine du sud de l’Italie est souvent faite de sauce tomate et d’huile d’olive. Les agrumes sont un ingrédient populaire dans le sud. Le sud de l’Italie est célèbre parce qu’on y a ouvert la toute première pizzéria, à Naples.[3]

La cuisine du nord de l’Italie ne contient pas autant d’huile d’olive que celle du sud, et on y préfère habituellement le riz aux pâtes. Le risotto et la polenta sont les plats les plus populaires. Plutôt que d’utiliser de la sauce tomate, on y voit plus souvent des sauces à la crème. La cuisine du nord contient aussi plus de lapin et de cailles.


  1. [1] National Geographic, “World Music.” Italy. worldmusic.nationalgeographic.com/worldmusic/view/page.basic/country/content.country/italy_346
  2. [2] www.inforoma.it/holidays.php
  3. [3] Paolo Nascimbeni, “Life In Italy.” About Italian Food. http://www.lifeinitaly.com/food