Une histoire révélée : L’esclavage des Noirs au Canada

Du 1er août 2024 au 5 janvier 2025

Pour plusieurs, le lien entre le Canada et l’esclavage s’arrête au chemin de fer clandestin. Or, la population canadienne connaît mal ce qui s’est passé avant le chemin de fer clandestin, alors que, pendant plus de deux siècles, la majorité des Noirs du Canada étaient des esclaves. L’esclavage a joué un rôle important dans les débuts de la colonisation du Canada et son patrimoine est encore visible et peut encore être perçu.

À compter du Jour de l’émancipation, venez découvrir ce qu’ont vécu les Noirs du Canada mis en esclavage, grâce à des biographies individuelles et à des documents d’archives. Apprenez comment l’esclavage est apparu au Canada et découvrez qui étaient les esclavagistes canadiens.

Exposition créée avec la conservatrice invitée Afua Cooper, Ph.D., et en partenariat avec le Black Cultural Centre for Nova Scotia.

Une ancienne annonce dans un journal avec des caractères noirs décrivant une femme et un garçon à vendre.
Annonce pour la vente d’une femme et de son fils à York (aujourd’hui Toronto), 1806.
Upper Canada Gazette, 22 février 1806, Archives publiques de l’Ontario
Une peinture représentant deux Noires utilisant des outils de jardinage tandis qu’un Blanc les surveille et fume.
Femmes esclaves défrichant la terre pour des jardins dans le Maryland, 1798. Typique de la main-d’œuvre asservie recherchée pour les colonies qui allaient devenir le Canada.
Maryland Center for History and Culture, 1960.108.1.3.21
Peinture représentant une Noire vêtue d’une longue jupe et d’un châle, portant une torche dans la nuit.
Marie-Josèphe Angélique (1705-1734) représentée par l’artiste Marilyn Carr-Harris.
De la part de Dr. Afua Cooper
Deux lourds anneaux de fer reliés par une lourde chaîne.
Des menottes comme cette reproduction, créée par un forgeron de Port Greville, en Nouvelle-Écosse, étaient utilisées sur les esclaves au Canada.
De la part de Dr. Afua Cooper
Une vieille annonce dans un journal, avec des caractères noirs sur du papier jauni, décrivant une fille à vendre.
Royal Gazette, 24 juin 1800, Archives de la Nouvelle-Écosse