Skip to the main content

Bruce Campbell Bolin est né en 1946, à Detroit, au Michigan. Il a grandi avec sa mère, son père et son frère aîné à Dearborn, au Michigan. Il a étudié la physique à l'université Kalamazoo où il a rencontré son épouse, Janet. À cette époque, il avait eu un sursis d'enrôlement pour la guerre du Vietnam, car il allait à l'école. Cette exemption se terminait cependant au moment de l'obtention de son diplôme. Janet et lui ont décidé d'immigrer au Canada à la fin de ses études. Ils sont arrivés par la frontière entre Port Huron et Sarnia et se sont installés à Toronto. Bruce a travaillé pendant six ans dans le laboratoire de science physique de l'université de Toronto. Par la suite, il a occupé plusieurs emplois pour le gouvernement de l'Ontario et pour des sociétés de courtage. Il est plus tard retourné à New York, aux États-Unis, pour occuper différents emplois du domaine des finances pendant 9 ans, avant de prendre sa retraite dans sa maison de campagne avec son épouse à Port Burwell, au Canada.

Cathy (Crabtree) Wirick est née en Pennsylvanie en 1945 et a grandi à State College, en Pennsylvanie. Cathy est allée à l'université Wooster, à Wooster, en Ohio, et a obtenu un diplôme en espagnol. Lorsqu'elle était à l'université, Cathy a passé un an à l'étranger, à la Universidad de los Andes à Bogotá, en Colombie. Cathy a épousé Ron Wirick, qui a reçu un avis d'enrôlement pour la guerre du Vietnam. Afin d'éviter l'enrôlement, il est entré à l'université Yale pour obtenir un diplôme en science économique. Cathy est allée avec lui et a enseigné l'espagnol dans les écoles publiques de New Haven. Les Wirwick ont immigré au Canada le 1er juillet 1969 afin d'éviter l'avis final d'enrôlement de Ron. Cathy a enseigné dans les écoles d'Ottawa, de London, d'Istanbul et de Dresden. Cathy a quatre filles et plusieurs petits-enfants.

Christopher (Kit) Rigg est arrivé au Canada en janvier 1970 en provenance des États-Unis. Kit a été membre de l’armée américaine, mais il a quitté l’organisation et son pays en raison de son opposition à la Guerre du Vietnam. Kit s’est d’abord établi à Hull (Gatineau), au Québec, et il a trouvé un emploi dans une succursale H&R Block de l’autre côté de la rivière à Ottawa. Après cinq mois, Kit a déménagé à Vancouver pour se rapprocher de ses amis dans l’état de Washington. Kit a vécu à Vancouver de 1970 à 1980, et durant cette période, il a obtenu sa citoyenneté canadienne (1975), et son diplôme de droit, et commencé à pratiquer le droit. En avril 1996, Kit et son épouse ont déménagé à Halifax, en Nouvelle-Écosse, à la suite d’une offre d’emploi de la Nova Scotia Barrister Society pour diriger leur cours de préparation au barreau.

Diane Kristensen est née en Indiana, en 1948. Elle a étudié la conception industrielle à l'université de Cincinnati et a participé à quelques manifestations contre la guerre pendant la guerre du Vietnam. Son mécontentement face aux politiques américaines l'a motivé à terminer son diplôme d’études supérieures à l'extérieur des États-Unis. En 1971, elle a déménagé à l'université de Waterloo. Après avoir épousé son mari, Diane a décidé de s'installer au Canada de façon permanente. Elle a fait carrière comme conceptrice graphique et est par la suite devenue éducatrice dans le sud de l'Ontario. Elle s'est finalement installée à London avec son époux et ses deux filles, et a reçu sa citoyenneté canadienne en 2012.

Frank Scarfino fils est né et a grandi à Syracruse, dans l'État de New York. Il a reçu son baccalauréat en histoire de l'université de Pittsburgh en 1969. Dans l'année qui a suivie, Frank a traversé le pont Queenston-Lewiston pour immigrer au Canada, car il craignait d'être enrôlé dans l'armée américaine. Peu de temps après, il a reçu un message lui indiquant qu'il avait été enrôlé dans l'armée américaine et qu'il devait se présenter pour son intégration, ce qu'il n'a jamais fait. Au Canada, Frank a trouvé du travail dans un centre de traitement résidentiel pour les enfants, près de Huntsville, en Ontario. Quelques années plus tard, il a reçu une lettre de la part du gouvernement américain lui indiquant que le mandat fédéral concernant son arrestation et son statut de « criminel » avait été retiré. Bien qu'il ait de nouveau eu la permission d'entrer aux États-Unis, Frank a fait du Canada son foyer de façon permanente. Aujourd'hui, Frank profite de sa retraite de l'enseignement avec son épouse à Waterloo, en Ontario.

Len Sirois est né en 1942 à Brunswick, dans le Maine et déménagea avec sa famille à Rumford, aussi dans le Maine. Len a fréquenté l’Université de St. Dunstan’s (plus tard, l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard) à Charlottetown. Il obtint son diplôme en enseignement en 1965. À St. Dunstan’s, Lee faisait partie de l’équipe de basketball de l’école. Ce sont les faibles frais de scolarité des universités des Maritimes qui ont suscité l’intérêt de Len. Il ne pensait pas s’installer à l’Île-du-Prince-Édouard, mais un poste d’enseignant à Charlottetown lui fut offert après avoir reçu son diplôme. Sa femme Judy venait aussi de l’île, et ils ont choisi de s’installer dans la province après leur mariage en 1967. Pendant 33 ans, Len a travaillé comme enseignant, comme conseiller d’orientation et comme entraîneur de basketball à Birchwood Junior High. Len participa à la création du programme de basketball de Charlottetown et de la Société Saint-Vincent de Paul. Len et sa femme ont trois enfants et quatre petits-enfants.

Peter Seixas est né dans la ville de New York en 1947, et il a grandi à Hastings-on-Hudson, dans l’État de New York. Peter a fréquenté le Collège Swarthmore près de Philadelphie, obtenant un diplôme en histoire, avec mineures en sciences politiques et en philosophie. Peter a enseigné pendant un an dans une école de Philadelphie Nord, car les enseignants étaient exemptés de la conscription pour la guerre du Vietnam. Durant l’été 1970, Peter a fait un voyage en voiture avec un ami du collège et ils se sont retrouvés à Powell River, en Colombie-Britannique, où un groupe de diplômés de Swarthmore fondait une commune agricole. Peter y est demeuré durant trois ans, déménageant par la suite à Vancouver pour enseigner. Il a obtenu sa maîtrise en enseignement de l’Université de la Colombie-Britannique. En décembre 1979, Peter a épousé Susan, une diplômée de Swarthmore qui avait aussi vécu dans la commune. Le couple a eu deux filles. Peter a terminé son doctorat et obtenu un poste poste à la Faculté d’enseignement de l’Université de la Colombie-Britannique.

Richard (John Galones) Allon est né en 1943 à Cleveland, en Ohio. Après avoir terminé ses études secondaires, il s’est joint à la marine américaine, mais fut libéré en raison d’une blessure au genou deux ans plus tard. Richard était inscrit à l’Université Marquette à Milwaukee durant son service, mais une fois libéré, il fut transféré à la Case Western Reserve, à Cleveland. En 1970, il obtint son doctorat en psychologie. Incapable de se trouver un emploi aux États-Unis, Richard déménagea à Toronto où il obtint un poste de chercheur dans un service de recherche clinique à le Clarke Institute. Richard quitta plus tard l’institut, mais demeura actif dans le domaine de la psychologie en opérant son propre cabinet privé, et en étant expert-conseil dans le secteur des entreprises et de la santé. En 2004, il quitta Toronto pour Halifax, à la recherche d’un rythme de vie différent. Il fut directeur du Centre for Leadership Excellence de la Sobey School of Business de l’Université Saint Mary’s à Halifax, et membre du corps enseignant à temps partiel dans le Département de psychologie. Richard est décédé le 25 juin 2011, à Guelph, en Ontario.

Robert (Allen) Porter est né à Staten Island, dans l'État de New York, en 1967, mais a grandi à Albany, dans l'État de New York. Il est allé à l'université d'Hudson Valley dans l'État de New York pour obtenir un diplôme de transfert en génie. Pendant la guerre du Vietnam, Bob a participé au mouvement étudiant contre la guerre de son campus et avait droit à un report d'enrôlement, qui était accordé aux étudiants qui avaient de bons résultats académiques. Bien qu'il soit parvenu à maintenir un bon rendement académique, le gouvernement des États-Unis a donné la cote A-1 à Bob, ce qu'il l'a rendu éligible pour l'enrôlement. Bob a décidé que sa seule vraie option était d'immigrer au Canada afin d'éviter l'enrôlement. Bob a immigré au Canada en 1968 en traversant la frontière des chutes Niagara avec son épouse. Avec l'aide d'une agence de placement, Bob a trouvé du travail dans une entreprise de génie électrique appelée Magneto Electric. Après une longue carrière et un nouveau mariage, Bob habite maintenant à London, en Ontario.

Tom Corcoran est né en 1948 à Lynn, au Massachusetts. Il est l’aîné de six enfants. Après avoir terminé ses études secondaires en 1968, il a fréquenté l’Université de Saint Dunstan’s à Charlottetown, sur l’Île-du-Prince Édouard, où il est devenu membre de l’équipe de football. À l’époque, il était fréquent pour les jeunes hommes de la région de la Nouvelle-Angleterre de fréquenter une université dans les Maritimes et de jouer pour une équipe de sport. Tom décida de quitter l’école après sa première année et s’enrôla alors dans l’armée américaine. Il a habité Fort Dix, au New Jersey, San Antonio, au Texas et Fort Bragg, en Caroline du Sud mais il a évité d’être envoyé au Vietnam. Après être libéré vers 1971 ou 1972, Tom est retourné à Charlottetown pour terminer ses études universitaires. À ce moment, Saint Dunstan était devenu l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard (UPEI). Tom termina ses études en 1976 et se maria la même année à une étudiante de Charlottetown. Il travailla initialement comme conseiller d’orientation professionnel dans les écoles primaires et par la suite pour le ministère de l’Éducation de l’Île-du-Prince-Édouard. Il travaille présentement au Collège Holland en tant que conseiller en chef. Sa femme est hygiéniste dentaire. Le couple a deux enfants, Sean et Liam. Liam est membre du groupe Two Hours Traffic.