Skip to the main content

L'aventure se poursuit

Longueur 0:02:23

Transcription :
(Traduit d'anglais)

Choisir une université où faire ses études est difficile. Vivant depuis longtemps à London, en Ontario, l'université Western a toujours été mon premier choix. Mais il y a aussi l'université d'Ottawa, un choix que je trouve de plus en plus intéressant parce que je pourrais y apprendre le français et que cela m'ouvrirait plusieurs portes. Il y a tellement de choses à considérer dans le choix d'une université et comme ce choix est important, je me sens maintenant perdue et frustrée de ne pas être capable de prendre de décision. En même temps, je réalise que nous avons toujours tout affronté en famille, tous les quatre, et que ça expliquait pourquoi j'avais autant de mal à faire mon choix.

À Detroit, on a été arrêté parce qu'on ne parlait pas très bien l'anglais. Ils ont amené mon père à l'intérieur pour lui poser des questions pendant que le reste d'entre nous allait être obligé d'attendre dehors en pleine tempête de neige et dans un froid glacial. Mon père leur a alors dit qu'il ne répondrait à aucune question tant qu'ils ne nous faisaient pas tous entrer à l'intérieur avec lui. Ça a marché, ils ont accepté. En nous voyant mon frère et moi, ils ont finalement décidé de nous aider à trouver une place pour passer la nuit.

À Detroit, on a été arrêté parce qu'on ne parlait pas très bien l'anglais. Ils ont amené mon père à l'intérieur pour lui poser des questions pendant que le reste d'entre nous allait être obligé d'attendre dehors en pleine tempête de neige et dans un froid glacial. Mon père leur a alors dit qu'il ne répondrait à aucune question tant qu'ils ne nous faisaient pas tous entrer à l'intérieur avec lui. Ça a marché, ils ont accepté. En nous voyant mon frère et moi, ils ont finalement décidé de nous aider à trouver une place pour passer la nuit.

Nous sommes donc arrivés à un hôtel, mais sans avoir assez d'argent pour nous payer une chambre. Heureusement, à l'intérieur un employé s'est mis à nous parler en espagnol. Il nous a dit qu'il allait prendre la chambre en son nom et nous aider à la payer. Le lendemain matin, il nous a emmenés dans un refuge appelé Freedom House, mais il ne restait plus de place et nous avons été obligés de rester dans un motel pendant une semaine. Nous avions au moins un endroit pour dormir. Nous faisions cuire nos repas dans le lavabo de la salle de bains. Ça a été difficile, mais grâce encore une fois à l'aide de l'employé de l'hôtel qui nous avait déjà aidés, nous avons pu finir le mois à Detroit.

Nous sommes finalement arrivés à London, en Ontario. Nous sommes restés dans la maison de notre ami pendant une semaine avant d'aller dans un autre refuge. J'étais surtout contente à ce moment-là d'être encore avec mon frère et mes parents. Une nouvelle aventure m'attend maintenant et je réalise que le choix que je dois faire n'est pas celui d'une ville par rapport à une autre. Je suis plutôt en train de me demander si je suis capable de me séparer de ma famille une fois de plus.

Retournez à la galerie London >