Skip to the main content

Kidoons - Vison des Maritimes

Voyages au Quai 21
Billy retrouve ses racines au Musée canadien de l’immigration du Quai 21.

Longueur 0:02:36

(Les trois branches de pin rouge de Billy Mink le tirent magiquement, comme un bâton de sourcier.)

Transcription :

Narrateur :
Billy est attiré au Port de Halifax, après avoir trouvé deux autres branches de « La ligue secrète de Picea Rubens ».

Billy :
Si c’est tellement secret, pourquoi le sais-tu?

Narrateur :
Je suis le narrateur… je sais tout!

Billy :
Alors dis-moi par où je dois aller maintenant.
(il sort subitement du cadre du dessin animé)
Yipes!

Narrateur :
Les branches tirent Billy vers les racines de son arbre généalogique,
(Entrée de musée)
qu’il va bientôt découvrir au Musée canadien de l’immigration du Quai 21.

(Billy est à l'intérieur, et se fait tirer rapidement vers le Centre d’histoire familiale Banque Scotia.)

Billy :
« Whoa », les branches, « whoa »!

(Billy est à un poste d'ordinateur)

Narrateur :
Au Centre d’histoire familiale Banque Scotia, Billy fouille dans les archives et découvre que son arrière-grand-père, William H. Minky, a passé par cette porte d’entrée au Canada.

(William H. Minky apparaît à côté de lui, comme hologramme, et met la main sur l'épaule de Billy.)

Billy :
Arrière-grand-père, tu es passé par ici?

William H. Minky :
Bien sûr, William!

(Photo d'archive aérienne du Quai 21. Coupure. Billy regarde l'horizon de la mer à travers des jumelles. Coupure. On voit dans les jumelles de Billy; tout est en sépia, et un paquebot navigue vers la côte.)

Narrateur :
Tout comme presque un million d’autres immigrants, refugiés, épouses de guerre, et personnes déplacées entre 1928 et 1971. Ils ont traversé l’Océan Atlantique en navire, pour entamer une nouvelle vie au Canada. Qu’est-ce que tu vois, Billy?

Billy Voix-off :
Il est dans sa cabine, sur le navire... il a le mal de mer! Sa valise est à coté du lit.

(On voit une valise de voyage avec le nom « W.H.Minky » peinturé dessus. Coupure. Minky et les silhouettes de plusieurs autres immigrants qui passent par les diverses étapes des douanes et de l'immigration.)

Billy Voix-off :
Il débarque du navire … il marche dans ce même couloir… dans une salle comble.

Narrateur :
Pour passer aux douanes et à l’immigration. Il fallait aussi passer un examen médical.

Billy Voix-off :
Maintenant il achète des provisions à une petite épicerie.

Narrateur :
Des provisions que beaucoup d’immigrants trouvaient étranges … et couteux!

William H. Minky :
Douze cents?! C’est du vol!

Billy :
Oui, c’est de la famille! Ah, voilà sa valise chargée sur un train.... À où?

Narrateur :
À destination de Montréal, où il va bientôt tomber amoureux de ton arrière-grand-mère, Margaret.

Billy :
J'ai des origines anglaises?! Wow !

(Billy lève son appareil de communication et le visage de Joe Otter apparaît.)

Joe Otter :
But of course!

Narrateur :
Les immigrants sur ce train voyagent à travers le Canada sur ce qu’on appelle des « wagons de la colonisation ». Ils sont à la fois excités et nerveux de recommencer leur vie dans un nouveau pays.

(Coupure. Un match d'échecs, en sépia, entre William H. Minky et une jeune fille)

William H. Minky :
Échec et mat? Encore? Arrgh!

Billy :
C’est qui, la fille?

Narrateur :
C’est Ausma Levalds, une refugiée de la Lettonie (âgée de 8 ans), qui fut nommée la « 50,000e Personne Déplacée » au Canada. Tu peux découvrir son histoire, et d’autres histoires incroyables au Quai 21.

Billy :
Au revoir, arrière-grand-père! Merci pour… pour tout!

(William H. Minky sourit et fait un clin d'œil à son arrière petit fils. Billy va explorer à la course.)

Narrateur :
Et pour la prochaine heure, Billy s’amuse à transmettre un message par télégraphe, à revêtir des costumes de l’époque, et à explorer un « kist » néerlandais.

Billy :
Ce Musée est extraordinaire!

(S'élance dans le corridor)

Narrateur :
Et tu en a seulement vu la moitié! La prochaine fois, Billy va explorer 400 ans d’histoire dans la salle de l'immigration canadienne! Isn’t that right, Mister Mink?

(Panoramique sur tout le lobby)

Billy :
(Avec un accent « British »)

But of course!