Skip to the main content

Ouvrir le Portail historique sur l’avenir

Le lieu qu’on appelle « le Portail » dans l’exposition sur l’Histoire du Quai 21 est l’un des espaces préférés du personnel et des visiteurs du Musée. Il s’agissait autrefois de la partie du terminal d’immigration où les passerelles des navires se posaient pour que les nouveaux arrivants fassent leurs premiers pas au Canada. C’est également là que la majorité des militaires canadiens ont embarqué en direction de l’Europe pendant la Seconde Guerre mondiale. Aujourd’hui, la passerelle est un monument à ces voyages et à ces souvenirs.

Dans un coin qui surplombe l’île George, des rangées d’étiquettes de bagage contiennent des notes manuscrites; des photos sont accrochées à un mur en bois. La possibilité de laisser un message ici est depuis longtemps appréciée par les visiteurs. Des récits de voyage et d’arrivée, anciens et nouveaux, ainsi que des messages de remerciement et de réflexion sont ajoutés au mur pour que les visiteurs futurs et le personnel puissent les contempler.

Un coin de musée en bois avec des étiquettes à bagages et un grand écran numérique.

Aujourd’hui, une nouvelle façon de contribuer a permis d’ouvrir ce portail historique sur l’avenir. Aujourd’hui, un logiciel spécial extrait les messages clés des médias sociaux et les combine en un collage virtuel, les projetant sur un grand écran numérique récemment installé. Au lieu d’écrire un message avec un crayon et une carte, les visiteurs peuvent partager leur message sur les médias sociaux à partir de leur téléphone intelligent, ajouter le mot-clic #Pier21Gateway, et le voir apparaître dans le collage.

« Tant de gens ont un lien personnel avec cet espace étonnant », explique Kristine Kovacevic, gestionnaire de l’interprétation et de l’expérience du visiteur. Elle ajoute que l’écran numérique est un moyen par lequel « les visiteurs peuvent partager leur connexion et découvrir les histoires des autres. »

L’affichage virtuel a été lancé comme moyen de réduire les zones de contact dans le Musée, mais il comporte un autre avantage. Les passionnés du Musée et les anciens qui y sont passés lors de leur immigration peuvent contribuer à l’exposition, peu importe où ils se trouvent au Canada.

« Les gens partout au Canada peuvent participer à cette excellente activité, qui permet de développer l’empathie et la compréhension des autres, explique Kristine. Tout le monde, et pas seulement les habitants de Halifax, peut désormais partager un message, une photo ou une vidéo sur ce que le Musée représente pour eux à l’aide de leur compte Twitter ou Instagram, puis l’ajouter au mur en utilisant notre mot-clic. »

Le mur numérique sera sur le site de la passerelle pendant au moins six mois à venir. Les visiteurs devraient s’assurer de profiter de cette nouvelle façon de partager leur histoire dans l’un des lieux les plus historiques de la ville.