Skip to the main content

La Galerie d'histoire orale BMO

par Emily Burton, PhD, Spécialiste de l’histoire orale

Longueur 0:05:17

Transcription :
(Traduit d'anglais)

Bienvenue au Musée canadien de l'immigration du Quai 21. Aujourd'hui, nous nous trouvons dans la Galerie d'histoire orale BMO, où vous pouvez regarder et écouter des histoires d'immigration personnelles. La galerie se trouve dans le Hall d'immigration du Canada et fait partie de notre nouvel espace d'exposition permanente, qui reflète le mandat national du Musée.

Les entrevues vidéo et audio qui se trouvent dans cette galerie saisissent les mémoires vivantes et les préservent pour les générations futures. Chaque poste d'histoire dans la galerie explore les mêmes onze thèmes par l'entremise d'extraits d'entrevues. Certains des thèmes sont, entre autres : la nourriture, la religion, la langue et mon identité au Canada. Les extraits ont des durées allant de 30 secondes à près de 3 minutes, alors vous pourriez passer un tout petit dix minutes dans la galerie, ou vous y perdre pendant des heures à explorer les fascinantes vignettes de vie de chaque immigrant. Vous pouvez aussi choisir vos extraits préférés!

Les expériences des réfugiés sont un autre thème exploré dans cette galerie. À plusieurs endroits du Musée, il y a des extraits d'histoires orales de personnes qui sont venues au Canada comme réfugiés, que ce soit de l'Europe après la Deuxième Guerre mondiale comme personne déplacée, ou de l'Uganda au début des années 1970, par exemple. Parce que tant de personnes sont venues au Canada comme réfugiés à différentes époques, de différents endroits, pour toutes sortes de raisons, nous voulions explorer ce thème dans cette galerie aussi.

Dans les extraits des expériences de réfugiés que vous verrez ici, des gens de l'Uruguay, de l'Afghanistan, de la République démocratique du Congo, du Bhoutan et de l'ancienne Yougoslavie (Bosnie-Herzégovine) parlent des dangers auxquels ils ont fait face dans leurs pays d'origine, de leur décision de partir, de la vie dans les camps de réfugiés, du processus d'arrivée au Canada et de leurs souvenirs de leur arrivée au Canada.

Madan, par exemple, est l'un de ceux qui parlent de leur expérience comme réfugié. Il est né au Bhoutan et a fui le pays avec sa famille en 1990.

Mis à part leurs cartes de citoyenneté et leurs autres documents, ils ont tout laissé derrière eux. Ils ont passé près de 16 ans dans un camp de réfugiés au Népal avant d'arriver au Canada.

Lorsqu'ils sont entrés dans le camp au début, les conditions de vie du camp étaient très mauvaises. Il y a eu une épidémie de malaria au cours de laquelle de nombreuses personnes sont décédées.

Dans l'extrait, Madan décrit l'amélioration des conditions dans ce camp de réfugiés népalais, lorsque sa gestion a été reprise par le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCNUR). L'arrivée de nourriture s'est améliorée, on a bâti des salles de bain et on a ouvert une école. Il a également reçu une bourse par l'entremise du HCNUR afin de finir ses études en Inde, où il est retourné par la suite pour finir un baccalauréat et une maîtrise en Sciences.

Madan a également enseigné à l'école du camp de réfugiés, de même qu'à une école privée à Katmandou.

Yella est née en Bosnie. Elle a rencontré son mari, Mooshie, à l'Université de Sarajevo, où elle étudiait les Sciences agricoles. Ils se sont mariés en 1990, juste avant l'éclatement de la guerre en ancienne Yougoslavie. Ils sont devenus apatrides et se sont inscrits sur la liste de réfugiés. Ils sont arrivés à Halifax en 1994 avec leur fille, après avoir passé deux ans en Serbie à la suite de l'éclatement de la guerre. Ils étaient des réfugiés en parrainage privé et sont arrivés avec deux valises.

Dans l'extrait, Yella décrit l'accueil chaleureux qu'ils ont reçu à l'aéroport, à deux heures du matin, de la part de leurs parrains et marraines communautaires, y compris un gâteau de fête parce qu'ils sont arrivés le jour de l'anniversaire de Yella! Elle parle de la maison qui a été préparée à leur intention, des repas déjà préparés, de la nourriture en conserve, des fruits et légumes dans la cuisine, des placards remplis de vêtements et des jouets pour leur fille.

Merci d'avoir pris un moment aujourd'hui pour en entendre parler.

N'hésitez surtout pas à visiter nos nouvelles expositions permanentes au Musée canadien de l'immigration du Quai 21, et venez absolument faire un tour dans la Galerie d'histoire orale BMO !

Merci