Skip to the main content
Photo de la tête et de l’épaule d’un homme parlant dans un micro.

La famille et la carrière jouent un rôle important dans la vie de Nick Noorani. Comme entrepreneur social, champion pour les immigrants, conférencier motivateur et auteur à succès, Nick mène une vie bien remplie. Il est devenu une voix déterminante pour l’intégration réussie des immigrants au Canada en bâtissant des ponts au-dessus des lacunes culturelles sur le lieu de travail et au-delà. Cependant, il est un véritable homme de famille et quand on le rencontre, c’est évident que sa famille passe toujours en premier dans toutes ses décisions. Son plus grand plaisir est de consacrer du temps à sa petite-fille de deux ans et demi.

Né à Mumbai, en Inde, Nick Noorani a d’abord immigré avec sa famille à Dubaï où il a mené une florissante carrière en marketing en travaillant auprès de grandes agences de publicité mondiales. La vie à Dubaï était prospère et sûre. Bien que ce fût un bon endroit pour leur famille, Nick et son épouse Sabrina trouvaient que les possibilités étaient limitées pour leurs enfants. Ils désiraient que leurs enfants, Michelle et Dan, aient accès à la meilleure éducation postsecondaire.

« Ma fille Michelle qui avait 18 ans à ce moment se préparait pour aller à l’université. » dit Nick. « Et, vivant au Moyen-Orient, la question qui se posait était : retourne-t-elle en Inde ? Va-t-elle aux États-Unis ou au Canada? »

Après avoir envisagé différentes options, ils ont décidé que le Canada était le meilleur choix pour leur famille. Le frère de Nick, qui avait immigré au Canada deux ans auparavant, avait encouragé Nick à se rapprocher. Les enfants grandissaient et il croyait que ce serait bien pour les familles qu’ils grandissent ensemble. Il était ravi que la famille soit réunie. Ils sont arrivés en avril 1998 et c’était ensoleillé pendant trois semaines. À ce moment, Nick savait que tout allait marcher. Venant d’un endroit constamment ensoleillé, il lui semblait bizarre que chacun autour lui continuaient de commenter à propos de la température anormalement magnifique dont il profitait.

Comme beaucoup de nouveaux arrivants, les Noorani ont été confrontés au fait de se trouver un emploi, de s’installer dans un nouvel environnement tout en élevant une famille. Cela ne s’est pas fait sans défis.

« Mon fils avait 14 ans et ma fille 18, lorsque nous sommes venus au Canada, » dit Nick. « Quatorze ans n’est pas l’âge idéal pour un jeune garçon pour déménager dans un nouveau pays. Nos défis n’étaient pas de trouver de nouveaux emplois. Ils résidaient dans ce que notre jeune de quatorze ans vivait. Comme parent, cela était déchirant. Il a été victime d’intimidation mais il refusait d’en parler. Il en a traversé beaucoup. »

Au début, cela a été difficile, mais ensemble ils ont modifié la situation. Nick croit que cela a fait de sa famille plus forte et plus résiliente, donc plus capable de comprendre comment surmonter les futurs défis. Bien que Nick ait été un entrepreneur pour la majeure partie de sa vie, le fait d’être dans un nouveau pays et de faire face à de nouveaux défis, il a décidé qu’il serait préférable d’obtenir un emploi stable. Pour les cinq premières années au Canada, il a travaillé pour les autres. « Je ne comprenais pas le pays, » déclare Nick. « Travailler pour deux employeurs canadiens m’a permis de mieux comprendre le marché du travail. »

Ne pouvant plus cacher son côté entrepreneurial, Nick a cherché les points faibles du marché. Au plus fort de la récession, il a quitté son emploi au profit de sa passion. Se basant sur ses expériences personnelles comme immigrant et sur son expertise professionnelle, la première aventure canadienne de Nick comme entrepreneur a été la création du Canadian Immigrant Magazine. Voyant un vide, il a voulu donner une voix aux immigrants. Nick avait le désir de promouvoir des histoires positives d’immigrants et ainsi offrir un canal aux nouveaux arrivants au Canada pour faire entendre leur voix. Peu de temps après le lancement du Canadian Immigrant Magazine, le paysage médiatique a commencé à changer et les médias grand public ont commencé à couvrir les succès des nouveaux arrivants et leurs histoires.

« Combien de nouveaux immigrants au Canada ont la possibilité de redonner à leur communauté comme moi? » déclare Nick. « Quelle belle occasion: c’est incroyable! »

Quand il ne travaille pas sur ses nombreux projets d’affaires ou qu’il n’est pas en train de passer du temps avec sa famille, Nick se retrouve à redonner à sa communauté ou au pays en faisant du bénévolat ainsi qu’en prenant la défense des immigrants. Depuis son arrivée au Canada, Nick a siégé sur des conseils d’administration d’un océan à l’autre en déclarant : « J’adore ce que je fais. Faire une différence dans la vie des gens est une chose incroyable. »