Skip to the main content
Les gens qui prêtent le serment de citoyenneté au Quai 21.

De nouveaux arrivants prêtant serment de citoyenneté lors d’une cérémonie au Musée

Le jour de la Fête du Canada, la tenue d’une cérémonie de citoyenneté officielle, en partenariat avec Citoyenneté et Immigration Canada, est devenue une tradition particulière au Musée canadien de l’immigration du Quai 21. Au cours des années, presque 1 000 immigrants sont devenus de nouveaux Canadiens le jour de l’anniversaire de notre nation, ici-même, à ces portes historiques qui ont accueilli tellement d’immigrants dans notre pays.

Bien que l’histoire et l’expérience de chaque immigrant soient uniques, pour de nombreuses personnes, le fait d’obtenir la citoyenneté canadienne est une étape importante dans leur cheminement en tant que nouveaux arrivants au Canada. Pour célébrer cette étape personnelle, symbolique et officielle, nous avons voulu explorer cette expérience à travers l’histoire d’Angélique Cishahayo, l’une de nos interprètes, expérience du visiteur.

Angélique est née au Burundi, où elle a passé les 25 premières années de sa vie. Elle a grandi auprès d’une famille très soudée, qui a pris la décision d’immigrer au Canada… une décision difficile. Même si elle a laissé derrière elle un vaste réseau quand elle a déménagé à Halifax en octobre 2007, elle a entrepris cette nouvelle aventure pour rejoindre son mari, Bonaventure, qui s’était installé au Canada un peu plus tôt.

Angélique explique que « la transition au Canada n’a pas été facile. Je suis passée par beaucoup de changements pour m’adapter à mon nouveau « chez-moi » et devenir partie intégrante de ma nouvelle société. Ce n’est pas facile d’être séparée de votre famille et de vos amis pendant des années. Le plus triste, c’est que vous ne savez pas quand vous pourrez retourner les voir. »

Au cours de ses premières années au Canada, Angélique s’est adaptée à la vie dans sa nouvelle communauté, en même temps qu’elle vivait une autre nouvelle expérience : être mère pour la première fois — son fils Miguel est né quelques années après son arrivée. Elle a également travaillé pour améliorer ses compétences en anglais en suivant des cours d’anglais langue seconde. Bien qu’il s’agissait là d’une grande période pour elle, elle dit quand même ceci : « être une nouvelle immigrante soulève bien des défis. Certains des principaux obstacles à l’intégration sont la barrière de la langue et les avancées technologiques. »

Angélique se sent comme elle était en mesure de surmonter certains de ces obstacles en partie par sa participation au programme Bienvenue chez vous au Canada (BCVC) du Musée, présenté par le Groupe Banque TD. Grâce à ce programme d'employabilité et d’intégration, les nouveaux arrivants obtiennent ce qui est souvent leur première expérience de travail significative au Canada, par le biais de stages de six mois en milieu de travail. Angélique a travaillé comme interprète, expérience du visiteur grâce au programme et a été embauchée à temps plein par la suite.

Le sourire éclatant d’Angélique est accueil splendide pour les visiteurs du Musée. Sa personnalité ouverte et la passion pour son travail est visible. Elle confie : « Ce que j’aime le plus de mon travail au Musée est l’interaction avec les visiteurs. Entendre les histoires des gens me fait sentir comme je ne suis pas toute seule dans ce pays, parce que je peux m’identifier à leurs expériences. »La rencontre des visiteurs qui sont passés par les portes du Quai 21, ou qui sont des nouveaux arrivants plus récents comme elle-même, constitue un moment fort de la journée d’Angélique : « Travailler ici au Quai 21 a influencé ma vision de la signification d’être canadien. »

Angélique partage ces quelques mots remplis de sagesse à l’intention des autres immigrants qui sont en pleine transition vers leur nouveau chez-eux : « Chaque immigrant doit travailler dur avec courage, persistance et patience. Avec du travail, tout est possible! » Angélique est certainement à la hauteur de ses propres paroles.

Pour elle, la route vers la citoyenneté a été un processus long - « il y avait beaucoup de paperasse », dit-elle en riant. Pour se préparer, Angélique a étudié par elle-même et a également participé à quelques-unes des classes de préparation du Musée en vue du test de citoyenneté canadienne.

Après avoir passé avec succès son test de citoyenneté, Angélique a attendu avant d’obtenir des détails sur la cérémonie officielle. Eh bien pour boucler la boucle, elle a découvert qu’elle se tiendrait justement au Musée, en février 2013. Le fait que sa cérémonie ait lieu à l’endroit même qui en est venu à signifier autant pour elle depuis son installation au Canada — avec la famille, les amis et les collègues partageant cette grande étape avec elle — a été une conclusion très spéciale à un des chapitres de son aventure en tant que nouvelle arrivante.

Pour Angélique, devenir une Canadienne représente une expérience significative : « Le Canada est mon nouveau chez-moi, mon nouveau pays. Je dispose maintenant des droits — et des responsabilités — de tous les Canadiens et cela était très important pour moi ».

En dehors de son travail au Musée, Angélique agit comme bénévole au sein de Immigrant Services Association of Nova Scotia ISANS (anciennement connu sous le nom Immigrant Settlement and Integration Services), à Halifax, aidant ainsi les réfugiés francophones à s’intégrer et à se familiariser avec la façon dont les choses fonctionnent au Canada. En les aidant à naviguer dans les transports en commun locaux et dans le système médical et à accomplir des tâches quotidiennes comme faire l’épicerie, Angélique remet à sa communauté en « donnant au suivant » à la faveur d’autres immigrants récents.

Angélique ne constitue qu’un exemple des nombreux immigrants qui contribuent tellement à nos communautés, à notre culture et à notre mode de vie canadiens

Une jeune femme prête serment de citoyenneté.

Angélique prononce fièrement le serment de citoyenneté aux côtés d’autres nouveaux Canadiens.

Une jeune femme et sa famille.

Angélique et sa famille sont tout sourire lors de la cérémonie de citoyenneté.

Des gens enthousiastes se rassemblent autour des néo-Canadiens.

Quelques joyeux collègues du Musée célèbrent avec Angélique après la cérémonie.