Skip to the main content

Soleil ou Pluie ?

Un nuage sombre au-dessus de la mer.

Photo gracieuseté du FreeStockPhotos.biz

En tant que coordonnateur de la programmation publique jeunesse du Musée canadien de l’immigration du Quai 21, la météo peut affecter quelque peu mon travail. Je prépare parfois des programmes qui donnent aux jeunes l’occasion de bouger et d’explorer de nouveaux lieux. Lorsque je planifie une activité de plein air, je dois inévitablement tenir compte de la possibilité que le temps ne soit pas propice et prévoir une activité intérieure de substitution.

L’été dernier, j’ai coordonné Pleins feux sur la jeunesse, un programme de photographie pour les jeunes relié à notre exposition Façonner le Canada : l’exploration de nos paysages culturels. Le programme se déroulait au Musée et aux alentours dans toute la Municipalité régionale d’Halifax et même plus loin (du moins à l’égard des photographies inspirées par le programme) ! Ce programme visait essentiellement à offrir aux jeunes des Clubs de garçons et filles de Dartmouth et du Centre pour nouveaux immigrants du YMCA de Fairview l’occasion de se rassembler et d’explorer le thème des paysages culturels en photographie.

Le temps a été superbe l’été dernier à Halifax. Semaine après semaine ce n’étaient que soleil et ciel bleu. Mais tel n’était pas le cas le 2 août, premier jour du programme Pleins feux sur la jeunesse. De lourds nuages se sont amenés et la météo prévoyait une journée très pluvieuse. Le programme prévoyait une visite guidée en matinée de l’exposition Façonner le Canada : l’exploration de nos paysages culturels et une présentation de la photographe Nicole Landry. Des activités intérieures, pas de problème, on y va. L’objectif pour l’après-midi était une promenade jusqu’au Marché fermier du Halifax Seaport pour déjeuner, puis une exploration du front de mer d’Halifax offrant aux jeunes l’occasion de photographier le paysage culturel environnant.

À 9h30 le 2 août, je devais répondre à l’incontournable question : « Allons nous toujours sortir » ?

Ma réponse habituelle à cette question lorsque je dirige une activité est « attendons voir, on ne sortira pas s’il pleut à verse ». Je crois que cela donne de l’espoir à ceux qui ont une grande tolérance aux intempéries tout en rassérénant ceux qui en ont moins. Dans les deux cas, mon espoir est que les jeunes poursuivent en pensant : « Eh bah, ça me semble raisonnable ».

Alors, sommes-nous sortis ? Oui ! À l’heure du dîner, les averses étaient passées et nous avons profité d’une très belle promenade sur le front de mer d’Halifax. À 15 h 30, nous sommes revenus au Musée sains et saufs et à peu près secs. Du moins pour ceux qui ne se sont pas précipités dans la fontaine à jets d’eau (voir la photo de Maryam, ci-après).

Une jeune fille tenant une rose regarde sa caméra avec deux garçons.

Shaqueil, Mohammad et Imane regardent leurs photos pendant l’exploration du front de mer d’Halifax. Photo gracieuseté de Nicole Landry.

Une jeune fille profite des arrosoirs dans une fontaine avec les bras levés.

Maryam dans la fontaine à jets d’eau. Photo gracieuseté d’Imane, Centre pour nouveaux immigrants du YMCA.