Skip to the main content

Une image vaut-elle vraiment mille mots ?

Ici au Musée, nous sommes enthousiasmés par le partage et la préservation des histoires, particulièrement les histoires d’immigration qui couvrent le Canada chronologiquement et géographiquement et qui ensemble composent notre histoire collective du Canada.

Souvent, les histoires sont partagées par un récit rédigé de première main, par l’intermédiaire de recherche effectuée à partir de documents historiques ou d’histoires orales. Tout cela peut être extrêmement émouvant et pousser à la réflexion. Mais qu’en est-il de la puissance d’une histoire partagée par une photo ? 

Cela dit, je m’interroge. Le vieil adage est-il véridique : une image vaut-elle vraiment mille mots ? Une photo peut-elle raconter une histoire d’une façon qui va tout simplement au-delà des mots ?

C’est ce que le Musée, en partenariat avec un certain nombre d’autres organisations locales fantastiques[1] dirigées par l’équipe FUSION Halifax Immigration & Diversity action team, a établi comme énoncé à vérifier au printemps dernier.

Comme partenaire de la section locale « Express Yourself. Do It, Do. Diversity Photo Contest » (Concours de photographie sur la diversité), nous espérions que les nombreuses façons dont l’immigration façonne une communauté seraient révélées et que les histoires de diversité de la communauté seraient partagées à travers les photographies soumises.

Le concours a encouragé les Haligoniens[2] à donner à l’équipe un instantané (littéralement !) de ce qu’est la diversité à leurs yeux…aux yeux des gens qui vivent, travaillent et jouent ici.

Nous avons lancé aux gens d’Halifax un défi en vue de saisir la nature complexe de ce que peut être la diversité de cette ville et de ce que cela signifie pour eux à travers une image.

Plutôt que d’essayer de limiter les expressions de la diversité par une seule image, nous espérions que le pouvoir de la photographie serait en mesure de transmettre comment les gens voyaient la diversité dans leur propre jardin, pour ainsi dire, d’une manière dont les mots étaient incapables.

 

Une jeune femme regarde des photos encadrées, accrochées sur un mur de brique.

Une visiteuse observe les photos des finalistes exposées au Hub, à Halifax.

Le but du concours était vraiment d’encourager la communauté à s’impliquer et à s’exprimer…à s’inspirer et à instruire dans une perspective communautaire, quelle que soit leur niveau de compétence en photographie. 

La réponse a été extraordinaire ! Les thèmes captés dans les quelque 80 photos soumises variaient des paysages naturels à la diversité raciale et culturelle des personnes, de l’identité et l’orientation sexuelle à l’environnement érigé de notre ville, de la nourriture à la religion, la musique et bien plus encore.

Les photos ont été partagées par le biais de médias sociaux et les gens se sont déplacés en foule pour voir les photos des finalistes et pour montrer leur soutien envers les concurrents.

Bien que nous pourrions débattre indéfiniment à savoir si une image vaut vraiment 1 000 mots (peut-être 999 ou 1002 ? Ha !), je pense que les photos présentées parlent d’elles-mêmes. Mais vous, qu’en pensez-vous ? Je vous encourage à consulter la galerie complète des photos soumises pour décider si vous êtes d’accord !

 

À quoi ressemble la diversité dans votre ville natale, ou à travers le Canada, à travers vos yeux ? Vous croyez avoir une photo qui a capté cette réalité ? Une image peut-elle vraiment transmettre un message d’une manière que les mots n’arrivent pas à traduire ? Quels sont les forces et les défis lorsqu’on veut communiquer la signification de la diversité au moyen d’une photographie ?

Partagez vos réflexions avec nous !

Un phare devant lequel se trouvent deux personnes. La personne en fauteuil roulant regarde le phare.

La photo gagnante du concours de photographie sur la diversité Express Yourself. Do it, Do.

 


  1. Le concours de photographie sur la diversité est également tenu en partenariat avec : l’Alliance Française, les bibliothèques publiques d’Halifax, la Halifax Refugee Clinic, le service Immigrant Settlement & Integration Services (maintenant connu sous le nom Immigrant Services Association of Nova Scotia ISANS) et The Hub. Financé par : Citoyenneté et Immigration Canada et l’Association canadienne des Nations Unies —multimédia et multiculturalisme.
  2. Vous vous dites peut-être « Haligoniens ? Elle doit avoir inventé ce mot ! » Malheureusement, je ne peux pas prendre le crédit pour cela. Haligonien est le véritable gentilé (encore un drôle de mot !!!) d’un résident d’Halifax !