Skip to the main content

La chemise et les macarons de paix de Betty Peterson

une femme porte une chemise entièrement recouverte de macarons pour la paix

CRÉDIT DE PHOTO : Courtoisie de Betty Peterson

Un des objets les plus colorés que nous avons ajouté à Paix : L’exposition au Musée canadien de l’immigration du Quai 21 est une chemise entièrement recouverte de macarons pour la paix. La chemise a été portée par Betty Peterson, leader pour la paix en Nouvelle-Écosse et au Canada. Née aux États-Unis, Betty est l’une des milliers d’immigrants venus au Canada chercher la paix.

Betty Peterson portait cette chemise à la marche pour la paix dans la ville de New York, le 12 juin 1982. Elle marchait avec un million d’autres personnes contre les armes nucléaires, comme représentante du groupe canadien « Voix des femmes ». Cette marche fut l’une des plus grandes manifestations pour la paix de l’histoire. Plus tard, elle portera la chemise à de nombreuses autres manifestations et y ajoutera plusieurs macarons.

Betty Peterson est née en Pennsylvanie en 1917. Activiste sociale, pacifiste et Quaker, elle était objecteur de conscience avec son mari Gunnar pendant la Seconde guerre mondiale. Elle a fait partie du mouvement pour les droits civils et a protesté contre la guerre du Vietnam, à Chicago dans les années 60. Betty et Gunnar ont immigré au Canada en 1975 dans le sillage des affrontements sur la guerre du Vietnam et des scandales du Watergate, à la recherche d’une société qui valorise la paix. Ils se sont installés au Cap-Breton mais après le décès de Gunnar en 1976, Betty a déménagé à Halifax. Elle est devenue un leader important dans les campagnes pour la paix et la justice sociale en Nouvelle-Écosse et à travers le Canada, faisant souvent équipe avec Muriel Duckworth, une autre activiste légendaire pour la paix au Canada.

une chemise entièrement recouverte de macarons pour la paix

CRÉDIT : Chemise courtoisie des archives de l’université Mount Saint Vincent
CRÉDIT DE PHOTO : Musée canadien de l’immigration du Quai 21

En 1993, Betty a pris les arrangements pour remettre ses papiers aux Archives de la Nouvelle-Écosse. Sa collection de macarons, y compris cette chemise et des centaines d’autres macarons se sont retrouvés aux Archives de l’université Mount Saint Vincent. L’Université a aimablement prêté la chemise à notre Musée et nous avons été ravis de l’ajouter tout comme le macaron comme symbole de paix à Paix : L’exposition, qui a été initialement créée par le Musée de la guerre.

La chemise de Betty est recouverte de 60 macarons avec des slogans et des symboles associés aux questions de paix et de justice. Certains sont provocants. Plusieurs sont spirituels. Les macarons sont devenus symboles de paix et de justice sociale au moment de la guerre du Vietnam. Ils sont devenus un moyen d’exprimer des opinions de façon créative, parfois avec humour et parfois de manière subversive. Certains ont été faits à la main ou en petites quantités par des organisations bénévoles. Nous avons incorporé la fabrication d’un macaron pour la paix dans la cadre d’un programme d’éducation au Musée, où les élèves ont choisi et créé leur propre message de paix. Les visiteurs du Musée ont la chance de voir cette symbolique de réflexion pour la paix au Musée canadien de l’Immigration du Quai 21, dans le cadre de la présentation de Paix : L’exposition, qui se déroule jusqu’au 7 juin.

une chemise entièrement recouverte de macarons pour la paix

CRÉDIT : Chemise courtoisie des archives de l’université Mount Saint Vincent
CRÉDIT DE PHOTO : Musée canadien de l’immigration du Quai 21