Skip to the main content

Conseil d'administration

Président  
Robert Vineberg Winnipeg, Manitoba
Vice-président  
Bruce Manion Fall River (Nouvelle-Écosse)
Administrateurs  
Salima Ebrahim Edmonton, Alberta
Omar Farouk Brampton, ON
Katherine Jean Hambly Charlottetown, PEI
Dan Hurley Gabriola Island, Colombie-Britannique
Mona Kumar Mississauga, Ontario
Caroline Lavoie Montréal, Québec
Terrie A. Miller Toronto, Ontario
Donald A. Obonsawin Stouffville, Ontario
Cynthia Price Verreault Montréal, Québec

Robert Vineberg

La carrière de Robert Vineberg dans la fonction publique fédérale canadienne a duré 35 ans, dont 28 ans ont été passés dans le programme d’immigration. Il a travaillé à l’étranger, à l’administration centrale où il a occupé des postes stratégiques et, plus récemment, à Winnipeg à titre de directeur général de la Région des Prairies et des Territoires du Nord. Il a pris sa retraite de la fonction publique en 2008. M. Vineberg a écrit et publié plusieurs articles revus par des pairs sur l'histoire de l'immigration et sur l'histoire militaire. Son livre, Responding to Immigrants’ Settlement Needs: The Canadian Experience (Springer), a été publié en 2012. Il a coédité et contribué à deux chapitres de Integration and Inclusion of Newcomers and Minorities Across Canada (presse de l'université McGill-Queen, 2011) en plus d’avoir écrit un chapitre à la fois pour Immigration Regulation in Federal States: Challenges and Responses in Comparative Perspective (Springer, 2014) et Immigrant Experiences in North America (Canadian Scholars’ Press, 2015). Il est président du conseil des administrateurs de l'Immigration Research West, président du conseil d'administration de l'Immigrant Centre Manitoba, membre du conseil du Local Immigration Partnership Winnipeg et membre principal de la Canada West Foundation. Il est également président sortant du conseil d'administration du Manitoba Opera. M. Vineberg détient un baccalauréat en histoire de l'Université de Toronto ainsi qu'une maîtrise en histoire du Canada et un diplôme d'études supérieures en administration publique, tous deux de l'Université Carleton, à Ottawa.

Salima Ebrahim

Salima Ebrahim est directrice des relations extérieures de la ville d'Edmonton. Elle est chargée de gérer les relations de l'organisation avec le secteur privé et les établissements d'enseignement postsecondaire. Avant de se joindre à la ville d'Edmonton, elle a été directrice générale du Banff Forum, l'un des principaux forums de politiques publiques au Canada, où un groupe diversifié de jeunes Canadiens se réunissent pour améliorer leurs compétences en leadership et débattre d'enjeux importants afin de bâtir un Canada plus fort. Elle a de plus été gestionnaire de l'engagement au sein du groupe Stratégie et opérations de Deloitte, où elle a dirigé des équipes qui élaboraient des stratégies pour les entreprises et les gouvernements. Si l'on remonte encore plus loin, elle a travaillé pour le gouvernement du Canada et a été membre du Bureau du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de la personne. Salima est une bénévole active. Elle est actuellement présidente des Amis de la bibliothèque publique d'Edmonton (Friends of the Edmonton Public Library), et vice-présidente de la fondation Inspirit. Elle est diplômée de l'université de l'Alberta (B.A. avec distinction) et de la London School of Economics (M.Sc. en politique publique et administration). Elle a également reçu plusieurs prix pour son leadership dans la fonction publique, notamment le prix Top 40 Under 40, le prix national Women Who Inspire et le prix Alumni Horizon de l'université de l'Alberta, qui souligne les réalisations exceptionnelles en début de carrière des diplômés de l'université de l'Alberta.

Mona Kumar

Mme Kumar est une avocate multilingue avec plus de quinze ans d’expérience pratique générale en droit des affaires. Elle est actuellement rédactrice senior en droit chez Practical Law Canada (Thomson Reuters). Mme Kumar a exercé à l'interne pour des entreprises de premier plan, notamment comme directrice et secrétaire générale de la filiale privée d'une multinationale, en plus d'avoir fait de la pratique privée chez McMillan LLP. Membre du conseil d'administration et coprésidente du comité d'orientation de la Société Alzheimer Peel, elle est active au sein de la communauté de Mississauga. Mme Kumar est membre de l’Association du Barreau de l’Ontario et a entre autres été membre active des organisations juridiques suivantes : South Asian Bar Association, Association of Corporate Counsel et Women’s Legal Education and Action Fund. Elle a obtenu son LL.B. (avec distinction) de la faculté de droit de l’université d’Ottawa, ainsi qu'un baccalauréat ès arts (mention très honorable) de l’université McGill.

Caroline Lavoie

Caroline Lavoie a plus de 10 ans d’expérience en relations publiques et gouvernementales. Elle a d’abord travaillé en relations internationales aux États-Unis et à Ottawa avant d’occuper diverses fonctions en affaires publiques à Montréal. Dans le cadre de ses activités bénévoles, Caroline a siégé au comité Marketing du Musée McCord ainsi qu’au comité Jeune McCord, un comité de jeunes professionnels conseillant la fondation de ce musée sur les façons d’intéresser et de fidéliser la jeune génération. Caroline est active en gouvernance depuis plusieurs années, tant par le biais de formations diverses que par son implication au conseil d’administration de l’Entre-Maisons Ahuntsic. Durant quatre ans, elle a été administratrice puis présidente de cet organisme œuvrant auprès de familles majoritairement immigrantes résidant dans les HLM du quartier Ahuntsic de Montréal. Caroline est passionnée par les grands enjeux de politiques publiques et a plus récemment développé une expertise reconnue sur la légalisation du cannabis. Elle accompagne plusieurs clients de ce secteur en émergence à titre de consultante au cabinet d’affaires publiques Octane et intervient dans le débat public en tant que commentatrice et conférencière. Caroline Lavoie détient un baccalauréat ès arts en sciences politiques et économie de l’Université McGill et une maîtrise en politiques publiques de l’Institut d’Études politiques de Paris.